Fermer
OS

Huawei précise qu’elle ne travaille pas réellement sur un remplacement d’Android

Huawei précise qu'elle ne travaille pas réellement sur un remplacement d'Android

Plus tôt cette année, lorsque les premiers rapports sur une éventuelle interdiction de Huawei aux États-Unis ont fait leur apparition, les responsables du géant chinois ont déclaré que la société était prête à un tel scénario, affirmant qu’un remplacement pour Android était déjà en préparation.

En mai dernier, Huawei a été ajouté à la liste noire américaine, l’empêchant de faire des affaires avec des sociétés américaines et d’utiliser leurs produits, y compris le système d’exploitation Android.

À ce moment-là, il a été supposé que Huawei avait accéléré le travail sur sa propre alternative Android, souvent appelée HongMeng, avec une cible de sortie pour les appareils chinois fixée pour cet automne. Cela aurait aidé Huawei à réduire l’impact de l’interdiction imposée par les États-Unis sur son portefeuille de produits, car un système d’exploitation pour ses nouveaux appareils était toujours disponible.

Mais, il s’avère que Huawei ne développait pas réellement de remplacement pour Android et que HongMeng, la plateforme qui faisait parfois parler d’elle en tant que rivale du système d’exploitation mobile de Google, était en fait une plateforme IoT.

Juste une plateforme IoT

Le président de Huawei, Liang Hua, a déclaré lors d’une conférence de presse la semaine dernière que la société n’avait pas encore décidé si une alternative Android devrait être développée ou non, suggérant que HongMeng, bien qu’il s’agisse d’un projet IoT, puisse facilement être promu en un système OS mobile complet.

« Le système d’exploitation Hongmeng est principalement conçu pour les appareils IoT qui réduira le temps de latence… En ce qui concerne les smartphones, nous utilisons toujours le système d’exploitation Android et son écosystème comme “premier choix”. Nous n’avons pas encore décidé si le système d’exploitation Hongmeng pourrait être développé à l’avenir comme système d’exploitation pour smartphone », a-t-il déclaré, selon la source citée.

Les États-Unis vont commencer à accorder des licences temporaires pour la vente de produits à Huawei dans quelques semaines, selon un responsable proche du dossier, il reste donc à voir si le géant chinois souhaite poursuivre ou non le remplacement d’Android.

Mots-clé : AndroidHongmengHongmeng OSHuaweiIoT
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.