Fermer
Google

Google rend hommage à Jean-Sébastien Bach avec un impressionnant doodle doté d’une IA

Google rend hommage à Jean-Sébastien Bach avec un impressionnant doodle doté d'une IA

Vous avez toujours rêvé de créer un chef-d’œuvre musical sans même savoir comment jouer d’un instrument ? Bien que tout le monde ne puisse pas ressembler au célèbre Jean-Sébastien Bach, nous avons heureusement maintenant une technologie qui permet de transformer même les notes les plus aléatoires en une mélodie digne d’une interprétation orchestrale. Et, c’est ce que Google a fait dans le dernier doodle de Google rendant hommage à Jean-Sébastien Bach.

Si celui-ci marque non seulement le 334e anniversaire du musicien, c’est aussi sa toute première expérience interactive basée sur une intelligence artificielle (IA).

Ce que le doodle de Google proposera est d’une simplicité presque magique. Vous ajoutez quelques notes sur la partition, qu’elles soient aléatoires ou inspirées par votre muse, cliquez le bouton « Harmoniser » et attendez que le doodle « harmonise » celles-ci et transforme votre partition en une séquence musicale à 4 voix qui porte la signature musicale du compositeur allemand. Bien sûr, rien n’arrive par magie.

Le doodle est alimenté par l’apprentissage automatique qui, en résumé, tente d’apprendre des règles par elle-même en analysant des centaines, voire des milliers, d’échantillons de données. La musique de Bach correspond presque parfaitement à ce type d’apprentissage, car elle suit des règles et des structures concises. La plupart de ses œuvres impliquent 4 voix, chacune avec sa propre mélodie, qui créent ensemble une progression harmonique.

Un minutieux travail des équipes Google

Pour ce projet, l’équipe Google Doodle a créé le style artistique et l’interface, mais a également sollicité l’aide d’autres équipes de Google pour maîtriser le cerveau de l’expérience. L’équipe Google Magenta, qui se concentre sur l’application de l’IA et de l’apprentissage automatique à la musique et aux arts, a créé un modèle d’apprentissage automatique alimenté par 306 harmonisations de Bach. Google PAIR (People + AI Research) a ensuite utilisé le fichier TensorFlow.js de Google pour permettre à l’IA de s’exécuter directement sur les navigateurs Web au lieu de la décharger sur un serveur distant.

La première expérience interactive IA de Google pour un doodle est visible dès aujourd’hui sur la page d’accueil du géant de la recherche pour célébrer l’impact du musicien sur les arts et sur le monde en général.

Mots-clé : doodleIAJean-Sébastien Bach
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.