Fermer
Mobile

Un employé de Huawei arrêté en Pologne suite à des accusations d’espionnage

Un employé de Huawei arrêté en Pologne suite à des accusations d'espionnage

Un employé de Huawei et un ancien agent de sécurité polonais qui travaillait auparavant pour Orange ont été arrêtés en Pologne sur des accusations d’espionnage pour la Chine. Selon Bloomberg, citant la chaîne d’information locale TVPInfo, Bloomberg rapporte que les deux, l’employé de Huawei et citoyen chinois Weijing W. et l’ancien haut fonctionnaire polonais Piotr D. sont tous deux détenus et resteront en détention pendant trois mois.

Bien que les détails de leurs activités d’espionnage présumées n’aient pas été communiqués, la police polonaise a perquisitionné les bureaux d’Orange Pologne, et saisi du matériel qui serait lié aux activités de Piotr D.

Huawei a déjà confirmé l’enquête et répété que la société n’enfreignait aucune loi dans les pays où elle opère. « Nous sommes conscients de la situation et nous l’examinons. Nous n’avons aucun commentaire pour le moment », a déclaré Huawei dans un communiqué publié pour Reuters.

« Huawei se conforme à toutes les lois et réglementations en vigueur dans les pays où elle opère et exige de chaque employé qu’il respecte les lois et réglementations en vigueur dans les pays où il est basé », ajoute le texte.

Enquête en cours

Le directeur adjoint des services spéciaux polonais, Maciej Wasik, a affirmé qu’une enquête est en cours, laissant entendre que les deux travaillaient pour deux entreprises technologiques. « Le ressortissant chinois est un homme d’affaires travaillant dans une grande société d’électronique… le Polonais est une personne connue dans les milieux liés au cyber-business », a-t-il déclaré.

Huawei a été accusé à plusieurs reprises d’espionnage pour le compte de la Chine au cours des six derniers mois. Plusieurs gouvernements ont recommandé de ne pas utiliser son équipement en raison de ses liens avec Beijing. En décembre dernier, le dirigeant de Huawei, Meng Wanzhou, a été arrêté au Canada en raison de violations présumées de la section américaine du commerce et fait maintenant l’objet d’une extradition vers les États-Unis.

Jusqu’à présent, Huawei a nié toute collaboration avec les autorités chinoises et s’est engagé à investir des millions de dollars dans la cybersécurité au cours des cinq prochaines années.

Mots-clé : Huawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.