Fermer
Mobile

Google examine comment lutter contre la dépendance aux smartphones

Google examine comment lutter contre la dépendance aux smartphones

Les entreprises technologiques telles qu’Apple et Google travaillent sur des moyens d’aider les consommateurs lambda à mieux gérer le temps passé sur leurs appareils numériques. Apple a récemment lancé son propre outil de temps passé à l’écran, « Screen Time », pour son iPhone, et Google a publié son initiative de bien-être numérique nommée Digital Wellbeing, un outil analogue pour les appareils Android et les autres produits Google.

Ces produits semblent toutefois être en grande partie conçus par des entreprises technologiques qui pensent savoir ce dont les consommateurs veulent ou ont besoin. Un groupe de chercheurs de Google, quant à lui, a mené une étude pour voir comment la personne lambda perçoit son smartphone et sa technologie en général, ce qui pourrait aider Google à mieux gérer le temps passé à utiliser ses technologies.

Dans un article de blog détaillant l’étude, les chercheurs de Google ont noté qu’en général, avec l’avènement des réseaux sociaux, de l’e-mail et des news, les gens ressentaient un sentiment d’obligation vis-à-vis de leurs appareils. Il y a quelques raisons à cela, selon l’article du blog. Tout d’abord, les smartphones sont conçus pour être attrayants — et il est difficile de ne pas en prendre l’habitude. En plus de cela, les gens se sont sentis obligés de répondre rapidement aux messages, comme s’ils devaient être disponibles à tout moment si possible.

L’étude a également noté que, même si de nombreuses personnes ont hâte de se déconnecter, elles souhaitent également choisir quand se déconnecter. Lorsqu’elles sont forcées — comme lorsqu’elles sont à court de batterie ou qu’elles oublient leur smartphone à la maison —, les personnes sont anxieuses et inquiètes de l’absence de messages et de notifications.

Bientôt de nouveaux outils ?

Les chercheurs ne se sont pas contentés d’observer ce comportement — ils ont également noté des moyens par lesquels des entreprises technologiques comme Google pouvaient aider les utilisateurs à trouver un meilleur équilibre. Pour les débutants, nos smartphones devraient faciliter la déconnexion du monde numérique en fournissant aux utilisateurs des informations sur le temps passé sur leurs appareils. Deuxièmement, les smartphones peuvent aider à réduire la tentation de se réengager avec des fonctionnalités telles que les minuteurs d’applications. Mais ce n’est pas tout, les smartphones peuvent faciliter une déconnexion partielle — en limitant certaines applications plutôt que d’adopter, une approche tout ou rien. Comme mentionné précédemment, Google et Apple le font déjà avec Digital Wellbeing et Screen Time.

Selon l’article, Google n’a pas fini d’aider les utilisateurs à gérer leurs vies numériques. En fait, elle travaille sur plus d’outils pour aider spécifiquement les parents à gérer l’accès de leurs enfants à la technologie. Comme le mentionne le billet de blog, « un sentiment d’obligation s’est glissé dans la technologie. Les gens veulent des outils pour le casser. Ils veulent pouvoir mettre parfois de côté leur smartphone, ne pas s’inquiéter de rater quelque chose d’absolument urgent et se sentir en contrôle de l’utilisation de leur téléphone. Nous avons la responsabilité de faciliter les choses — de donner aux gens le moyen de récupérer leur temps et de ne pas se sentir liés à leurs appareils ».

Mots-clé : Google
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.