Fermer
Tests

Test du Honor View 10, est-il assez costaud ?

Alors que le Honor 10 s’apprête à être lancé, revenons aujourd’hui sur un autre smartphone du constructeur, le Honor View 10. Présenté fin 2017, cet appareil est le 1er mobile Honor à embarquer une puce d’intelligence artificielle.

Comme LG, le constructeur chinois a profité de ces dernières innovations pour sortir un smartphone à la marge de leurs gammes de produits, axé sur la photo et sur un écran 18:9. Commercialisé entre 450 € et 500 €, il rentre en concurrence directe avec deux flagships, le Samsung Galaxy S9 et le Huawei P20. Est-ce que le Honor View 10 est assez armé pour tirer son épingle du jeu ? C’est ce que nous avons cherché à savoir dans un test long de l’appareil.

Honor View 10

Un écran 18:9 parfaitement intégré

Commençons par le début. Le Honor View 10 est un appareil de 157 mm de hauteur, embarquant une dalle, au format 18:9, de 6 pouces. Compact, il offre un bon ratio-écran sur la face avant, sans pour autant atteindre le niveau des smartphones les plus haut de gamme. La faute à l’absence d’encoche sur le haut de l’appareil (maintenant c’est un reproche, c’est fou !) et la présence du capteur d’empreinte en façade.

Ce dernier est très bien intégré sur la face avant. Discret, il est aussi un allié de poids dans la navigation.

Honor vous propose en effet 3 modes :

  • Un mode où la navigation est centralisée sur le capteur d’empreinte
  • Un mode avec les flèches de navigation en bas de l’écran
  • Un mode avec un bouton flottant sur votre écran

Pour profiter du grand écran du Honor View 10, j’ai rapidement adopté le premier mode de navigation. D’autant plus, que j’ai déjà goûté ce mode de fonctionnement sur d’autres smartphones chinois et qu’une fois adopté, on ne s’en passe plus. Un appui pour revenir en arrière, un appui long pour revenir à l’accueil et un glissement sur le côté pour ouvrir le multitâche. Si cela peut être au départ perturbant, je peux vous assurer que c’est très pratique au quotidien.

Un design simple et efficace

Alors qu’Honor nous a habitués à des designs brillants et colorés, le constructeur chinois a joué la carte de la sobriété pour le Honor View 10. Avec un gabarit tout en aluminium, le Honor View 10 adopte un design simple, mais efficace. La version noire, que nous avons eue en test, nous a complètement séduites, si ce n’est sa face arrière qui se salit trop facilement. D’ailleurs, c’est un constat qu’on peut faire sur de nombreux modèles du constructeur. Je ne sais pas si c’est l’alliage d’aluminium utilisé ou le revêtement, mais je trouve que les smartphones Honor attirent, inlassablement, la poussière. Plus qu’un autre smartphone, j’ai régulièrement nettoyé le Honor View 10 qui s’est transformé en aimant à saletés, dès que je l’ai mis dans ma poche. Un détail qui pourrait rendre fous les plus maniaques d’entre vous.

Autre petit détail dérangeant, l’intégration du double capteur photo sur la face arrière. Le Honor View 10 étant très fin, 6,1 mm, ils dépassent de quelques mm du dos de l’appareil, ce qui crée un manque de stabilité lorsque le smartphone est posé sur le dos. Pas vraiment dérangeant au quotidien, il est dommage de na pas avoir mieux pensé l’intégration de l’un des points les plus importants du smartphone, l’appareil photo.

Pour le reste, rien à redire. Les tranches de l’appareil sont légèrement biseautées, ce qui lui donne un aspect haut de gamme. On y retrouve d’ailleurs, le port USB Type C, un haut-parleur et… une prise jack. Dieu merci, Honor n’a pas encore pris le virage du tout USB Type C, comme son grand frère Huawei.

À noter également que les coins de l’appareil sont légèrement arrondis de manière à améliorer le confort de la prise en main.

Une concession sur la luminosité

L’ADN de Honor est de proposer des appareils à la fiche technique musclée, à un tarif imbattable. Pour ce faire, le constructeur est obligé de faire des concessions pour afficher des prix compétitifs. Le compromis le plus visible est certainement celui fait au niveau de l’écran. Si la dalle Full HD+ propose une très bonne définition et une colorimétrie fidèle, l’écran LCD manque cruellement de luminosité. Dans certaines configurations, la lisibilité de l’écran est vraiment limitée. Pour vous donner un exemple concret, à la plage vous serez obligé de faire de l’ombre avec vos mains pour pouvoir lire vos textos. Pas vraiment pratique.

Autre particularité de la marque Honor, les smartphones embarquent des puces Kirin, les processeurs développés par Huawei. Ici, le Honor View 10 embarque le Kirin 970 qui, associé à 6 Go de RAM et 128 GO de ROM, affiche une fluidité à toute épreuve. Petit point noir au tableau, en utilisation intensive, le smartphone a tendance à chauffer sur le haut de l’appareil. Pas vraiment dérangeant, il faut le relever notamment vis-à-vis de la concurrence équipée de puces Qualcomm.

Une excellente autonomie

Véloce, ce processeur est aussi moins énergivore que les générations précédentes. Avec une batterie de 3750 mAh, le Honor View 10 affiche une excellente autonomie d’une journée, en utilisation intensive, et de 2 jours, en usage classique. Une performance bien aidée par la puce d’intelligence artificielle qui analyse votre utilisation et optimise l’appareil en fonction, sans la moindre intervention de votre part.

À noter que les derniers 10 % de votre batterie fondent à vue d’œil. Problème également relevé sur les appareils Huawei, on vous recommande fortement d’appliquer l’un des modes d’économie d’énergie, dès que vous atteignez les 10 % de votre batterie.

Si votre chargeur n’est pas très loin, alors pas d’inquiétudes. Le Honor View 10 propose une charge rapide qui vous permet de récupérer 50 % d’autonomie en 30 minutes de charge.

Petite parenthèse sur EMUI 8.0. La surcouche de Huawei pour Android Oreo. Elle n’apporte pas de grandes nouveautés, et si vous êtes déjà habitué à la surcouche logicielle, vous ne serez pas dépaysé. Si ce n’est quelques fonctionnalités que je regrette, comme le menu caché par un glissement de doigts, ou encore l’abaissement d’1/4 de l’écran en un mouvement.

Du Huawei dans le texte

Abordons désormais l’autre grosse caractéristique du Honor View 10, son appareil photo. Marque de fabrique de Huawei, ce module est composé de deux capteurs photo : un premier monochrome de 16 Mpx et un second RGB de 20 Mpx. Les résultats sont comme nous l’espérons très très bon. Dans de bonnes conditions, il est vraiment difficile de rater ses photos. Surtout que désormais, l’intelligence artificielle vous aide à prendre des plus beaux clichés. Ainsi, avant de prendre votre photo, le Honor View 10 va analyser l’environnement et appliquer les réglages adéquats. Si vous prenez en photo une fleure, ou un chat, le Honor View 10 s’adapte, le tout en mode automatique. Les résultats sont bluffants, sans pour autant atteindre les résultats du Huawei P20 qui fonctionne de la même manière. Notamment en ce qui concerne les clichés en basse luminosité où les lumières sont aléatoirement cramées et qui sont encore très bruités vis-à-vis de la concurrence haut de gamme. Voici quelques exemples :

Pour le reste, on est sur du Huawei dans le texte. De très belles photos, même si certains critiqueront le manque de fidélité des couleurs, avec une multitude d’options/réglages permettant de s’amuser en photo mobile. Et vu qu’une photo vaut mille mots, je vous laisse avec une sélection de mes meilleurs clichés avec le Honor View 10

Pour terminer, abordons un autre point de concession à faire avec le Honor View 10 : la partie audio. Que cela soit le haut-parleur situé sur la tranche ou le rendu d’une écoute via la prise en jack, le rendu est très moyen. Un son qui manque cruellement de dynamisme et de profondeur. Si c’est un critère important pour vous, il faudra voir ailleurs.

Le Honor View 10, une bonne affaire ?

Que retenir de ce Honor View 10 ? Tout d’abord, c’est un très bon téléphone. Il a bien entendu quelques défauts, mais à 450 € c’est sans aucun doute l’une des bonnes affaires du moment. Surtout qu’avec la commercialisation du Honor 10, son prix devrait continuer à chuter.

À la question : est-ce qu’il ne vaut mieux pas acheter un Samsung Galaxy s9 à 100 € de plus ?  Je serais tenté de dire que pour l’écart de prix, il serait bête de s’en priver. Mais si l’écart de prix se creuse, comme je le pronostique, le Honor View 10 sera alors seul sur sa tranche de prix avec une proposition aussi complète.

Mots-clé : HonorHonor View 10
Kévin Brun

L’auteur Kévin Brun

Le Jean-Pierre Coffe du High-Tech
Lire les articles précédents :
Galaxy Watch : est-ce le nouveau nom pour la Gear S4 ?

Samsung pourrait changer l’image de marque pour sa gamme de smartwatches, et choisir d’utiliser un nom bien connu pour ses smartphones,...

Fermer