Fermer
Tests

Test du Galaxy S9 : là où le S8 était génial, le S9 est très bien

La gamme de produits Galaxy S de Samsung est considérée comme l’une des meilleures alternatives à l’iPhone d’Apple, et il y a une bonne raison à cela. La firme sud-coréenne a utilisé ce modèle haut de gamme pour présenter ce qu’il y avait de mieux, même si, dans certains cas, la plus grande gamme Note est l’outil de choix pour les fonctionnalités pionnières, comme c’est le cas avec la configuration à double capteur photo.

Mais le Galaxy S de Samsung est sans doute le premier nom qui vient à l’esprit en pensant à un rival de l’iPhone, et naturellement, le Galaxy S9 est la réponse de Samsung à l’iPhone X récemment lancé par Apple.

Cependant, par rapport à Apple, Samsung a décidé de s’en tenir à une approche plus conventionnelle et rester à l’écart des caractéristiques controversées qui pourraient toujours se retourner contre elle. Je parle de l’encoche, qui a été vue comme une caractéristique controversée par les clients d’Apple dans le monde entier, et qui fait maintenant son apparition sur la majorité des smartphones Android à travers le monde.

Mais cela ne signifie pas nécessairement que Samsung n’a rien apporté de controversé sur le marché avec la sortie du Galaxy S9. Et je vais en parler tout de suite. Pour 2018, la gamme Galaxy S n’est pas nécessairement une génération entièrement nouvelle, mais plutôt un relooking de son prédécesseur, qui comprend à la fois des améliorations matérielles et logicielles.

Tout comme avant, il y a deux modèles inclus dans la gamme, l’un avec un écran de 5,8 pouces et l’autre avec un écran de 6,2 pouces, les deux avec des panneaux Super AMOLED qui semblent incroyablement bons. Ce n’est en fait pas une surprise. Samsung est la société qui a produit le célèbre écran pour l’iPhone X, de sorte que ses smartphones dotés d’écrans de très haute qualité sont évidents.

Galaxy S9 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Samsung Galaxy S9 :

  • Dimensions : 147,7 x 68,7 x 8,5 mm
  • Poids : 163 grammes
  • Système d’exploitation : Android 8.0 Oreo (Samsung Experience 9.0)
  • Processeur : Exynos 9810 de Samsung, un processeur octo-core 64 bits cadencé jusqu’à 2,7 Ghz
  • Mémoire : 4 Go de RAM
  • Stockage : 64 Go avec un support micro SD
  • Écran : Super AMOLED de 5,8 pouces d’une résolution Quad HD+ (2 960 x 1 440 pixels), et protégé par un verre Gorilla Glass 5 (568 ppp)
  • Caméra : 12 mégapixels, avec une ouverture à f/1,5 à f/2,4
  • Caméra frontale : 8 mégapixels
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11 a/b/ac/g/n, Bluetooth 5.0, 4G LTE, USB Type-C
  • Batterie : 3 000 mAh, compatible avec la technologie de charge rapide

Galaxy S9 : conception

Concernant la qualité de la construction, il n’y a pas d’autre terme qui décrit le Galaxy S9 que « top ». Tout comme son prédécesseur, le S9 a une feuille de verre à l’avant et à l’arrière, et il offre un sentiment de smartphone premium qui tient parfaitement en main et qui est résistant. Mais c’est juste un sentiment parce que la chute du Galaxy S9 au sol ne peut se terminer que d’une seule façon : avec un verre brisé en façade ou à l’arrière.

Avec un poids de 163 grammes sur la balance, le S9 est un peu plus lourd que le S8 (155 grammes), avec des dimensions légèrement différentes : 147,7 x 68,7 x 8,5 mm par rapport à 148,9 x 68,1 x 8 mm.

Les anciens et les nouveaux modèles utilisent la protection Gorilla Glass 5 et un cadre en aluminium, sans changement à cet égard sur les appareils de nouvelle génération.

Vu de face, il est presque impossible de distinguer le Galaxy S9 du S8. Ils ont presque les mêmes dimensions et le même design, avec des bords d’écran de taille analogue, permettant un ratio écran-châssis de 83,6 %. Toute la différence est visible à l’arrière, où le S9 arrive avec des changements que les clients de Samsung attendaient depuis les premières fuites du Galaxy S8.

Une « copie » du Galaxy S8

L’entreprise sud-coréenne a passé un peu plus de temps à améliorer l’ergonomie sur le S9, de sorte que le capteur d’empreintes digitales n’est plus positionné dans un endroit super-incommode, mais dans un nouveau qui n’est qu’un peu moins gênant. La disposition verticale que Samsung a utilisée pour le petit S9 se compose de la caméra en haut, tandis que le capteur d’empreintes digitales est juste en dessous. Sur la droite, il y a le flash de l’appareil photo.

En dehors de cela, il y a très peu à dire de plus sur le design du S9, surtout après avoir vu son prédécesseur. Non pas que l’appareil laisse à désirer, mais en le comparant avec le Galaxy S8, ceux qui voulaient mettre à niveau leur smartphone et s’appuyer exclusivement sur des changements cosmétiques peineront à trouver des raisons de changer.

Galaxy S9 : écran

Rassurez-vous, les spécifications du Galaxy S9 sont toujours parmi les meilleurs que vous pouvez trouver en ce moment dans l’écosystème Android. Mais fondamentalement, cet écran est le même que sur le S8. Cependant, bien qu’il n’y ait pas de différence significative en matière d’expérience visuelle, la forme légèrement incurvée du panneau de l’écran est ce qui a aidé Samsung à rendre l’appareil aussi étroit et facile à tenir main (sans parler du châssis incroyablement mince).

Encore une fois, la taille de l’écran Super AMOLED du Galaxy S9 reste la même que son prédécesseur, soit 5,8 pouces, et le « banal » ratio 18.5:9. La résolution est également inchangée, avec du Quad HD+, soit 2 960 x 1 440 pixels, garantissant une superbe lisibilité. Un petit changement que Samsung mentionne est qu’elle est réussi à cacher les différents capteurs et caméras dans le bord supérieur, pour un look plus attrayant.

À part ça, l’écran est réellement agréable à regarder. Le texte et les dessins sont très nets, les couleurs sont claires et vives, mais il peut être judicieux d’utiliser certains des modes de couleurs d’affichage inclus pour obtenir une image plus naturelle.

Malheureusement, la fonctionnalité intégrée de filtre de lumière bleue ne prend pas en charge les profils de couleurs plus naturelles de l’écran et passe automatiquement au mode « Affichage adaptatif ». Mais au moins, ce dernier dispose de nombreuses commandes de balance des couleurs afin de personnaliser l’écran à votre goût.

Galaxy S9 : Empreinte digitale et balayage du visage

Il y a beaucoup de choses en matière de sécurité biométrique sur le Galaxy S9. Peut-être le plus important, et comme mentionné précédemment, Samsung a entendu les commentaires des utilisateurs et déplacé le capteur d’empreintes digitales incrusté à l’arrière à une nouvelle position – juste en dessous de l’appareil photo, où il est plus facile de l’atteindre sans tacher accidentellement l’objectif de la caméra.

En plus de cela, les fonctionnalités de reconnaissance de visage et de scanner de l’iris sont de retour, et Samsung précise qu’elles ont été améliorées pour être plus rapides et plus sûres. Mais la chose la plus intrigante ici est le nouveau mode « Analyse intelligente ». Pour comprendre ce qu’il fait, regardons d’abord la reconnaissance du visage et de l’iris :

  • Reconnaissance du visage : Avant toute chose, la technologie n’est pas réellement sophistiquée. Le smartphone utilise la caméra frontale pour enregistrer une photo de vous, puis effectue un traitement intelligent pour être en mesure de reconnaître que c’est vous, lorsque vous souhaitez déverrouiller votre smartphone, tout en limitant l’accès pour les autres. La reconnaissance du visage est assez rapide dans des conditions d’éclairage normales (même si cela prend normalement 2 secondes pour vous reconnaître, ce qui n’est pas idéal), mais cela échoue dans les environnements plus sombres. En outre, ce n’est pas une méthode extrêmement sécurisée, et elle peut être trompée par une photo de bonne qualité. Par conséquent, Samsung ne vous autorisera pas à utiliser la reconnaissance faciale pour authentifier des éléments critiques tels que les paiements mobiles
  • Scanner de l’iris : Celui-ci est un peu plus complexe et utilise des capteurs supplémentaires positionnés dans le bord supérieur du Galaxy S9. Le scanner d’iris peut être très rapide, ou il peut facilement échouer, selon la façon dont vous le regardez. C’est très sécurisé, mais il est conseillé aux personnes ayant des symptômes d’épilepsie de l’éviter. Le scanner à iris n’est pas le système de déverrouillage le plus pratique, car il vous oblige à vous concentrer quand vous regardez le smartphone, à placer vos yeux et de tenir le smartphone d’une certaine manière. En soi, ce n’est pas idéal, mais ça marche vraiment mieux que celui du Galaxy S8
  • Analyse intelligente : Et maintenant, avec le S9 il est logique de combiner les deux caractéristiques d’une manière ou d’une autre. L’analyse intelligente utilise une combinaison du balayage de l’iris et de la reconnaissance faciale pour offrir une solution de déverrouillage à la fois plus rapide et plus sûre. Pour être clair, « Analyse intelligente » n’est pas aussi rapide, sécurisée, ou fiable que la technologie Face ID sur l’iPhone X, mais c’est une bien meilleure expérience que la reconnaissance du visage ou la numérisation de l’iris. Elle essaie de déterminer la façon optimale de débloquer le Galaxy S9 en vous regardant, ainsi que votre environnement

Galaxy S9 : spécifications

Si en matière de design le S9 est un S8 légèrement amélioré, il y a beaucoup plus sous le capot du smartphone. Tout d’abord, il convient de noter que pour la génération de cette année, Samsung a opté pour la même stratégie qu’Apple et a fait une meilleure différence entre le plus petit et le plus grand modèle, en offrant de meilleurs composants pour ce dernier. Si les clients d’Apple doivent acheter l’iPhone 8 Plus pour obtenir une configuration à double capteur photo, les acheteurs de Samsung doivent opter pour le Galaxy S9+ pour obtenir les meilleurs composants.

En plus de l’étonnant écran Super AMOLED de 5,8 pouces, le smartphone est livré avec un choix de deux processeurs, selon le pays dans lequel vous l’achetez. Mon modèle de test fonctionne avec une puce Exynos 9810 parce que c’est la version européenne, mais les Américains peuvent acheter celui qui est alimenté par le Snapdragon 845.

Les deux sont couplés avec 4 Go de RAM (contre 6 Go sur le S9+) et 64 Go de stockage. C’est l’un des plus grands inconvénients de la gamme Samsung Galaxy S, car peu importe le prix que vous êtes prêt à mettre, vous ne pourrez pas obtenir une plus grande capacité de stockage. Le support d’une carte micro SD est la seule solution, bien que le stockage intégré soit plus rapide et plus pratique à utiliser.

Haut-parleurs stéréo et écouteurs

L’une des meilleures choses à propos du Galaxy S9 est qu’il est livré avec des haut-parleurs stéréo. C’était une caractéristique très attendue pour le produit phare de Samsung, d’autant plus que son concurrent Apple l’offre depuis l’iPhone 7.

Les haut-parleurs stéréo sur le Galaxy S9 sont développés en partenariat avec AKG, la société avec laquelle Samsung a déjà travaillé pour les écouteurs offerts avec le S8, et ils offrent un son de très haute qualité. C’est parfait pour regarder des vidéos sur YouTube en 4K, des films ou jouer à des jeux. Les écouteurs quant à eux viennent dans la boîte du Galaxy S9, et sont les mêmes que par le passé : ils sont de marque AKG et sont capables de sortir des airs assez décents.

Galaxy S9 : interface

Oh que celle-ci a évolué depuis des années, après avoir été nommée : TouchWiz, Nature UX, Grace UX, Samsung Experience. Et, cette surcouche a été aimée et détestée pendant des années. Mais si Samsung a lutté pour rendre sa surcouche plus légère, et moins gourmande en ressources, il semble que 2017 a été l’année du renouveau.

En effet, cette année de nombreuses entreprises de smartphones minimisent de plus en plus leur surcouche logicielle, et l’interface utilisateur de Samsung a survécu. Elle va de mieux en mieux chaque année. 2017, en particulier, a été une année particulièrement productive pour l’équipe logicielle de Samsung, qui est sortie sous le nom de Samsung Experience sur le Galaxy S8. Il s’agissait d’une refonte complète de l’interface utilisateur qui se trouvait à des kilomètres de la précédente version.

Tout comme avec le matériel, Samsung est repartie sur quelque chose de nouveau, au lieu de le réinventer. Pour cette raison, le Galaxy S9 ressemble et fonctionne presque comme une copie exacte du S8. Mis à part les nombreuses nouvelles fonctionnalités logicielles, j’ai trouvé que la plupart des autres changements étaient relativement mineurs et esthétiques.

Certaines des plus grandes nouvelles fonctionnalités concernent la sécurité, et d’autres — avec notre ami, Bixby. L’assistant virtuel de Samsung est mis à jour avec de nouvelles fonctionnalités, et Samsung semble particulièrement fier de sa fonction de traduction en direct où vous pointez simplement l’appareil photo vers un texte en langue étrangère, Bixby retournant une traduction approximative. C’est loin d’être parfait, mais c’est certainement mieux que rien.

Bienvenue aux Animojis

Les améliorations plutôt subtiles étant surtout sur le plan matériel, Samsung a essayé de rendre le Galaxy S9 plus attrayant, avec de nouvelles fonctionnalités, dont certaines ressemblent beaucoup à celles d’Apple. Le meilleur exemple est AR Emoji.

En utilisant la caméra frontale pour créer des emoji animés en fonction de votre apparence, AR Emoji est à peu près un clone des Animojis d’Apple, disponible exclusivement sur l’iPhone X.

D’un autre côté, Samsung a utilisé une approche légèrement différente, mais étant donné le manque de caméras de détection 3D, les emojis animés ne reproduisent pas votre visage aussi précisément que l’Animoji d’Apple. Au lieu de cela, ce que j’ai aimé, c’est que le résultat est assez intéressant. Bien sûr, tout comme avec l’iPhone X, c’est le genre de fonctionnalité que je n’utiliserai pas trop souvent. Si un enfant peut l’apprécier, pour moi, c’est juste un gadget qui ne fait aucune différence.

Galaxy S9 : caméra

Si Samsung a passé beaucoup trop de temps à disséquer la caméra de son Galaxy S9 lors de sa présentation au grand public, cela a du sens étant donné les améliorations plutôt subtiles sur le reste du smartphone.

Pour son nouveau flagship, Samsung a un slogan qui en dit long sur ses intentions : « L’appareil photo. Réinventé ». Et, c’est également avec ce smartphone que Samsung opte pour une configuration à double capteur photo dans sa gamme « S ». Cependant, ce qu’il est important de savoir c’est que seul le modèle « + » est équipé du système à double caméra, tandis que le modèle S9 standard est toujours équipé d’un seul objectif.

Ce n’est pas un gros inconvénient, car le capteur secondaire est un téléobjectif qui est principalement utilisé pour le zoom analogique et d’autres fonctionnalités que je mentionnerais avec le test du S9+. Si vous êtes un photographe amateur occasionnel, il n’y a aucune raison d’acheter le plus grand modèle parce que l’objectif principal est identique sur les deux smartphones.

Concernant les spécificités, la caméra arrière utilise la technologie Super Speed ​​Dual Pixel de Samsung et un capteur de 12 mégapixels avec autofocus, une taille de capteur de 1/2,5″, une taille de pixel de 1,4 um et un ratio 4:3 pour le capteur. La caméra du capteur a un champ de vision de 77 degrés, et la grande force de cette génération est l’ouverture variable f/1.5 à f/2.4. En outre, vous disposez d’une stabilisation d’image optique (OIS), d’un zoom numérique jusqu’à 8x, et d’une mise au point sélective pour l’effet de flou d’arrière-plan, comme sur le Galaxy S8.

Des photos très nettes

Sur le papier, cela ressemble à une caméra sensiblement améliorée, et c’est vraiment le cas. La plupart du temps, le Galaxy S9 produit des photos de haute qualité avec des couleurs vives, un bon contraste et un niveau de détails très élevé, même si je dirais que le post-traitement a tendance à sursaturer les images de temps en temps. Mais, c’est quelque chose de commun chez Samsung.

Comme sur le Galaxy S8, je recommande de basculer le mode d’écran sur « Basique » dans « Réglages > Affichage > Mode écran » pour voir la réelle couleur de vos photos, car l’optimisation de l’écran en mode adaptatif rend tout parfait, mais parfois irréaliste. Le Galaxy S9 fait le focus très rapidement, et la technologie Dual Pixel lui permet d’offrir des performances analogues dans des conditions de faible éclairage.

Concernant la vidéo, l’appareil n’a pas beaucoup changé, mais il offre désormais un support vidéo « Super Slow Motion » avec un mode 720p à 960 fps. De telles vidéos sont vraiment belles dans d’excellentes conditions lumineuses, et que c’est certainement génial pour le marketing, honnêtement, à quelle fréquence vous enregistrer des vidéos au ralenti ?

Alors ce mode « Super ralenti » ?

Personnellement, ce n’est pas du tout mon cas. Alors même si c’est génial d’avoir de telles capacités sur un smartphone, je doute fort de m’en servir très souvent. Cette fonctionnalité a également ses propres limites, y compris la résolution HD et 20 photos par vidéo avec environ 0,2 seconde d’enregistrement et 6 secondes de lecture pour chaque cliché.

L’appareil photo est livré avec les traditionnels modes qui incluent le mode « Alimentation », « Hyperlapse », « Panorama », et un mode « Pro », ce qui est un plaisir à utiliser si vous avez le temps et la connaissance pour modifier manuellement les paramètres.

Galaxy S9 : autonomie

Il n’y a pas de mise à niveau sur le plan de la batterie, et le Galaxy S9 est livré avec une batterie d’une capacité de 3 000 mAh. L’ajout de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux composants, tout en conservant la même batterie que sur le modèle précédent, signifie que vous n’obtiendrez pas la même autonomie par charge. Cependant, en moyenne, le plus petit modèle doit être rechargé toutes les 18 heures, mais si vous utilisez régulièrement votre smartphone, vous devrez l’utiliser 4 heures par jour.

Cependant, le recharger ne devrait pas être un si grand problème, car le Galaxy S9 offre une recharge rapide ainsi que la recharge sans fil. Ainsi, le Galaxy S9 peut se charger de 0 à 100 % en environ 1 heure et 45 minutes … environ 5 minutes de plus, que la gamme S8.

Galaxy S9 : verdict

En dépit d’être lancé comme une génération complètement nouvelle, je dirais que le Galaxy S9 lui-même est un modèle de transition. Il s’agit plus d’une mise à niveau analogue aux modèles de la gamme « S » qu’Apple emploie avec ses iPhone, pour que Samsung ait davantage de temps jusqu’à ce que des mises à niveau plus importantes soient prêtes.

Et, cela a du sens étant donné que son fleuron pour 2019 marquera le 10e anniversaire de la gamme de produits Galaxy S. Le nombre de changements qu’il apporte par rapport à son prédécesseur est décevant pour quelqu’un qui a attendu un an pour un nouveau produit phare. Et pour les clients de Samsung qui espéraient que l’entreprise apporterait une alternative digne de l’iPhone X, ce n’est pas vraiment la meilleure nouvelle.

Ce que j’étais curieux de savoir quand j’ai reçu le modèle de test était de savoir s’il serait digne d’intérêt d’acheter le Galaxy S9 si l’on a déjà le Galaxy S8. À ce jour, je ne pense pas, et il se trouve que beaucoup de gens ressentent la même chose. Les commandes de Samsung pour le Galaxy S9 sont bien en deçà des attentes, et ce n’est pas étonnant.

Cependant, il ne fait aucun doute que Samsung sait ce qu’elle fait.

Noter cet article

Design 9
Écran 8.5
Performances 9
Caméras 8.5
Autonomie 8
Logiciel 8.5

Résumé

8.6 Très bon Le Galaxy S9 est une belle mise à niveau incrémentielle, mais sa nouvelle caméra n’est pas ce qui va profondément vous attirer, d’autant plus que les nouvelles fonctionnalités ne sont pas aussi bonnes que sur l’iPhone X. Les possesseurs de S8 pourraient être déçus, mais c’est une bonne mise à niveau.

Mots-clé : Galaxy S9Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Google Chrome pourrait devenir plus convivial avec une refonte visuelle

Avec la montée en puissance des dispositifs Windows dotés d’un écran tactile ainsi que des Chromebooks à écran tactile, il...

Fermer