close
Mobile

Xiaomi construirait ses propres puces, laissant tomber Qualcomm

La plupart des grands fabricants de smartphones ont voué une réelle dépendance à Qualcomm au fil des ans, mais de nouvelles rumeurs indiquent qu’un fabricant recherche commencer à construire ses propres puces, afin de s’éloigner de l’emprise de Qualcomm. Ce fabricant est Xiaomi, et il suit les traces d’Apple, Samsung ou encore Huawei, selon le Wall Street Journal.

Selon la publication, la firme chinoise Xiaomi est en plein développement de sa propre puce, qu’elle nomme Pinecone, et qui pourrait être libérée “dans un mois”. Si le timing se révèle être précis, Pinecone pourrait être le processeur utilisé dans le Xiaomi Mi 6, qui devrait être lancé dans le courant du mois de mars.

Les nouvelles ne sont pas tout à fait surprenantes. Xiaomi utilise une société nommée Beijing Pinecone Electronics pour le développement de sa puce, et la société a versé 15 millions de dollars pour une entreprise de processeur mobile nommée Datang, qui a acquise Leadcore Technology en 2015.

Un pari risqué ?

Xiaomi va réellement abandonner Qualcomm ?

Ces jours-ci, presque tous les fabricants qui ne sont pas Apple, Samsung, ou encore Huawei reposent sur Qualcomm pour leurs processeurs haut de gamme. Parfois, cela pose des problèmes. Par exemple, le Snapdragon 810 a connu quelques soucis, et la plupart des fabricants ont eu très peu d’alternatives. Même Samsung, qui conçoit sa propre puce Exynos, utilise encore des puces Qualcomm.

Parfois, l’offre est également un problème. Samsung est l’un des principaux fabricants de puces de Qualcomm, et devrait être la seule entreprise à avoir accès au Snapdragon 835 pendant un certain temps – laissant d’autres fabricants ne pas être en mesure de disposer de la dernière puce de la firme.

Il sera intéressant de voir comment les efforts de traitement de Xiaomi affectent ses affaires.

Tags : PineconeQualcommXiaomi
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.