Fermer
Apple

Apple aurait conçu sa propre puce pour ses Mac pour améliorer l’autonomie

Intel et ARM se bataillent le marché de l’architecture processeur depuis des années. La plus grande bataille concerne le marché du mobile, où ARM continue d’être supérieure dans la fabrication des processeurs de faible puissance.

Cependant, dernièrement ARM a fait quelques incursions dans le marché du PC d’Intel. Une grande victoire a été l’annonce de Microsoft à la fin de l’année 2016, révélant que Windows 10 serait exécuté sur des processeurs ARM dans le courant de l’année 2017. Maintenant, Apple a rejoint cette prise de position, et cherche des façons d’intégrer les processeurs ARM dans sa gamme de Mac, comme le souligne Bloomberg.

L’approche de Microsoft est de permettre à une version de Windows 10 — pas Windows 10 Mobile, mais la version « réelle » dédiée au PC — de fonctionner sur les processeurs ARM moins énergivores, comme le Snapdragon 835. Un moteur d’émulation optimisé laisserait aux utilisateurs la possibilité d’exécuter pleinement Windows ainsi que les applications de bureau Win32, avec des performances acceptables.

Pas un abandon complet des puces Intel

L’approche d’Apple est différente. Sa première incursion dans l’inclusion d’un processeur ARM pour sa gamme de MacBook Pro a été dans la nouvelle barre tactile OLED (Touch Bar) dotée de sa propre puce ARM, nommée T1. Malgré ses progrès, le dernier MacBook Pro d’Apple rencontre un obstacle avec certains consommateurs déçus, au moins en partie à cause de l’autonomie du périphérique. Apple a fait patcher un bug sur la batterie dans une récente mise à jour de macOS.

Des rumeurs suggèrent que la firme de Cupertino travaille sur un nouveau processeur ARM, connu sous le nom de code T310, qui sera utilisé pour contrôler les modes d’alimentation des futurs MacBook, fonctionnant à nouveau aux côtés de processeurs Intel qui continueraient de fonctionner sur les machines à la pomme croquée.

Apple va t-elle se passer de Intel dans un proche avenir ?

Une exploitation en douceur pour le moment

Apple n’est pas étranger au développement de ses propres puces, comme ses puces de la gamme « A » que les iPhone et les iPad utilisent, et la spéculation a abondé depuis un certain temps qu’Apple veuille faire une rupture nette avec Intel. Le passage à une architecture à base d’ARM pour ses gammes de MacBook ne va pas seulement réduire sa dépendance à Intel, mais va également profiter à d’autres machines économes en énergie.

Cependant, ce changement pourrait prendre un certain temps, puisque le processeur T310 gèrerait que la caractéristique « Power Nap », qui permet aux Mac de gérer diverses fonctionnalités comme les e-mails et les mises à jour pendant la mise en veille. Et, il y a probablement beaucoup de travail à faire avec macOS pour qu’il soit prêt à fonctionner sur les processeurs ARM.

Néanmoins, cette exploration est intéressante, et laisse entendre qu’Apple étudie la possibilité de dispositifs ARM dans les Mac. Même si la firme de Cupertino ne passe pas sur une architecture ARM pour les fonctionnalités primaires de l’ordinateur, les utiliser pour des fonctionnalités secondaires pourrait aider Apple à différencier sa gamme Mac de ses concurrents PC.

Mots-clé : ARMIntelmacT310
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.