Fermer
Périphériques

Les machines sous Windows 10 avec une puce ARM arrivent en 2017

L’une des plus intéressantes — et potentiellement sous-estimées — annonces à la conférence WinHEC 2016 de Microsoft était le futur support de Windows 10 pour les processeurs ARM. Bien que l’expérience Windows originale pour les périphériques dotés d’une puce ARM, autrement connue comme Windows RT, ait été presque uniquement portée sur la Surface RT de la société, les futurs efforts de Microsoft seront plus agressifs et susceptibles de connaître un véritable succès.

Apparemment, les partenaires OEM de Microsoft estiment que la société aura davantage de succès cette fois-ci, et que son offre sera moins exclusive. Selon les chaînes d’approvisionnement de l’industrie, un certain nombre d’entreprises envisagent de créer des ordinateurs portables et des tablettes dotés d’une puce ARM, fonctionnant sous Windows 10, rapporte Digitimes.

Les informations n’ont pas été vérifiées, et elles méritent donc d’être prises avec des pincettes. Néanmoins, elles ont du sens. Jusqu’ici, Microsoft a sérieusement restreint Windows RT, limitant l’utilisation de l’OS aux applications Windows 8 — l’équivalent aujourd’hui aux applications UWP (Universal Windows Platform), et une version spéciale de la suite Office de l’entreprise. À l’avenir, Windows 10 sur les périphériques ARM offrira un support à l’ensemble de la bibliothèque de millions d’applications de bureau Win32 depuis un moteur d’émulation optimisé.

Bénéficier des avantages de la gestion de l’alimentation

Cela signifie que si la Surface RT a été limitée à une relative petite sélection d’applications de bureau Windows 8, les futurs dispositifs dotés d’une puce ARM pourront faire fonctionner d’autres applications de bureau Windows riches en fonctionnalités. Et, ils vont les exécuter sur des machines qui bénéficient des avantages des processeurs ARM sur la gestion de l’alimentation.

La Surface RT a été un échec, mais le nouveau support ARM de Windows 10 pourrait changer la donne

Jusqu’à présent, il semble que le Snapdragon 835 de Qualcomm est le premier candidat pour recevoir Windows 10 en 2017, probablement à partir de la mise à jour Redstone 3 dont la sortie est prévue à la fin de l’année 2017.

Il est probable que le support de Windows 10 pour les processeurs ARM représentera l’une des plus grandes avancées dans l’histoire de l’informatique en 2017, et il pourrait représenter la base du très attendu Surface Phone. En attendant, les fans de Windows devraient être heureux de savoir qu’il y a déjà des rumeurs sur le support par les OEM des processeurs ARM.

Mots-clé : ARMMicrosoftWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.