Fermer
Google

La détermination de la vitesse de la lumière honorée par un Google doodle

Pour honorer Ole Römer et son 340e anniversaire de la détermination de la vitesse de la lumière, Google a fait un doodle. Si aujourd’hui tout va de plus en plus vite, rien ne va aussi vite que la vitesse de la lumière. Elle est très rapide : environ 299 792 458 mètres par seconde. Comment sais-je cela ? Eh bien, on peut remercier l’astronome danois Ole Römer.

Römer a déterminé la vitesse de la lumière en 1676 par l’observation du cycle des éclipses de Io (lune), satellite de la planète Jupiter. « Il trouve que 40 révolutions observées lors d’une quadrature de Jupiter avec la Terre sont décalées dans le temps par rapport à 40 autres observées lorsque les deux planètes sont au plus proche », selon Wikipédia. Ses mesures ont été prises à partir de Copenhague, tandis que son homologue, Giovanni Domenico Cassini, a pris les mesures des mêmes éclipses à Paris. Ole Römer a comparé les résultats pour déterminer la vitesse de la lumière.

La découverte a été signalée le 7 décembre 1976 par la première revue scientifique en Europe, le Journal des sçavans — connue sous le nom du Journal des Savants par la suite.

Un doodle réfléchi

Alors que Google commémore Ole Römer comme celui qui a déterminé la vitesse de la lumière, c’est seulement une inférence indirecte de ses conclusions. Il y a un débat sur qui doit être crédité pour la découverte, puisque certains scientifiques préfèrent créditer Christiaan Huygens.

Google fête la détermination de la vitesse de la lumière dans ce doodle animé
Google fête la détermination de la vitesse de la lumière dans ce doodle animé

Dans le doodle de Google, vous voyez Ole Römer aller et venir à plusieurs reprises, tout en réfléchissant, vers son télescope. Cette simple illustration montre à quel point Google détaille et réfléchit précisément à ses doodles.

Si vous voulez avoir davantage d’informations sur le doodle, consultez ce lien.

Mots-clé : doodle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.