Fermer
Smartwatches

Motorola ne sortira pas de Moto 360 de 3e génération pour le moment

Motorola vient d’évoquer ses ambitions sur le marché des smartwatches, en mentionnant qu’elle ne sortira pas une nouvelle smartwatch avant le lancement d’Android Wear 2.0 début 2017, mettant ainsi l’espoir d’une prochaine Moto 360 de 3e génération au rebut, au moins pour l’instant.

Ces informations émanent de Shakil Barkat, responsable du développement mondial des produits chez Motorola, selon The Verge. Il n’y a tout simplement pas « une traction suffisante sur le marché » pour Motorola Mobility, qui est détenue par Lenovo, pour lancer une nouvelle smartwatch dès maintenant… ou dans un avenir prévisible.

Motorola ne met pas le holà sur le marché des smartwatches pour de bon, mais il semble que l’entreprise va attendre de pouvoir lancer quelque chose de convaincant, avec une technologie de pointe.

Usée

Barkat a noté que le cabinet voit encore de la valeur pour lancer un périphérique sur votre poignet, et que les smartwatches finiront par « fournir de la valeur aux consommateurs plus qu’ils ne le font aujourd’hui », bien que leur place sur la feuille de route de Motorola soit incertaine.

Le marché de la smartwatch n'est pas au beau fixe !
Le marché de la smartwatch n’est pas au beau fixe !

La décision prise par Motorola d’attendre Android Wear 2.0 est un coup important à la fois pour le système d’exploitation et les smartwatches en général où le secteur continue de faiblir. Google a déjà repoussé le lancement du système d’exploitation mis à jour à l’année prochaine, et plusieurs fabricants, Motorola inclus, n’auront rien lancé en 2016. Apple, quant à elle, a lancé une nouvelle itération de sa smartwatch, mais nous n’avons aucune idée de sa popularité – nombre de ventes.

Avec un intérêt décroissant sur le marché des smartwatches, la décision de Motorola est compréhensible. Là où veut aller l’entreprise reste une inconnue.

Mots-clé : Android Wear 2.0Moto 360Motorola
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.