Fermer
Périphériques

Le très attendu drone Karma de GoPro ne sera pas libéré avant cet hiver

En décembre dernier, GoPro a annoncé son premier drone. Nommé Karma, ce dispositif très attendu devait être publié dans le courant de la première moitié de l’année 2016. Mais, les choses ne vont pas toujours comme prévu. Au grand dam de nombreux cinéastes et amateurs de sports extrêmes, la date de sortie du drone Karma de GoPro a été repoussée à l’hiver prochain, a déclaré la société dans une publication la semaine dernière.

Pire encore, GoPro subit une certaine détresse financière, signalant le passage d’un bénéfice de 22 millions de dollars à une perte de 121 millions de dollars, et une baisse du chiffre d’affaires de près de 50 % dans ses résultats du premier trimestre par rapport à celui de début de l’année 2015.

Nous ne connaissons pas grand-chose au sujet du Karma, mais beaucoup considéraient ce dernier comme une opportunité financièrement excitante pour l’entreprise allant au-delà des caméras d’action. La concurrence et les maigres ventes ont vu l’action de GoPro chuter d’environ 79 % par rapport à 2015, et des produits plutôt ternes (la GoPro Hero4 Session) ont forcé l’entreprise à diminuer le prix de sa nouvelle caméra Hero 4 de moitié. Après une baisse du chiffre d’affaires de 31 % au cours du T4 2015, elle a stoppé plusieurs de ses caméras, et a décidé d’abandonner trois dispositifs en avril 2016. Ce mouvement a coûté près de 57 millions de dollars à GoPro, et 7 % de son action.

Le très attendu drone Karma de GoPro ne sera pas libéré avant cet hiver

 Parfait pour les fêtes de fin d’année

Mais, les problématiques financières n’ont pas éloigné GoPro à développer son offre logicielle. Plus tôt dans l’année, la société a acquis, reconditionnée, et relancé deux start-ups d’édition vidéo pour aider les cinéastes à améliorer leurs clichés. La première application, nommée Quik, permet un rapide montage en analysant automatiquement des images pour identifier les meilleures scènes avant d’ajouter des transitions et des effets. La seconde, Splice, est un éditeur plus manuel qui n’est pas aussi rapide que Quik, mais qui fournit davantage de contrôle sur le montage final.

Évidemment, le Karma pourrait permettre à GoPro de se relancer financièrement, en arrivant dans un domaine en plein essor. Et bien que le dispositif soit retardé, il pourrait encore aider GoPro à émerger en arrivant lors d’une période fortement lucrative. Les ventes augmentent généralement pendant les fêtes de fin d’année, date à laquelle le Karma est prévue. Autrement dit, la décision de retarder le lancement du dispositif peut ainsi être calculée. En fait, GoPro admet dans sa publication : « … alors que nous avons dû prendre la difficile décision de retarder notre drone, Karma, l’avantage est que le lancement du Karma devrait maintenant bénéficier des vacances d’hiver ». Toutefois, cela laisse au moins six mois pendant lequel GoPro devra augmenter ses revenus par d’autres moyens.

Mots-clé : dronesGoProKarma
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.