Fermer
Périphériques

Les ordinateurs portables 2-en-1 trouvent leur rythme de croisière en 2016

Surface Book

Cette année, les meilleurs ordinateurs n’ont pas introduit de nouvelles choses. En effet, ils ont été conçus sur un fondement de ces dernières années. Le Dell XPS 13 n’est pas l’un des meilleurs ordinateurs portables de 13 pouces disponibles à ce jour, car il ne présente rien de novateur. En fait, il fait exactement ce que les ordinateurs portables font depuis leur création. Le XPS 13 fait juste mieux.

Néanmoins, la technologie évolue rapidement. Pour le lancement de nouveaux appareils, nous savons quasiment à quoi nous attendre pour l’année suivante — il sera juste plus léger, plus compact, plus rapide et plus puissant que le modèle qu’il remplace.

C’est un processus incroyablement exigeant. Peaufiner un produit est sans doute encore plus intensif que de concevoir quelque chose de nouveau, puisqu’il nécessite une attention particulière à la rétroaction des clients, plutôt qu’une hypothèse préétablie de ce que les consommateurs veulent. Voilà pourquoi, en 2016, on peut dire au revoir à certaines des critiques généralisées qui ont longtemps hanté l’ordinateur portable 2-en-1.

La gamme Surface a créé un précédent

Lorsque Microsoft a dévoilé son Surface Book en octobre 2015, beaucoup de gens ont été émerveillés. Un ordinateur portable de 14 pouces avec la polyvalence d’une tablette, et une performance au-delà de certains ordinateurs de bureau laissent présager de belles choses. Mais, les premières critiques n’ont pas forcément été en ce sens. En effet, bien qu’attrayant une chose a semblé manquer : le style.

La capacité du Surface Book à changer de forme et devenir une tablette aussi facilement qu’une tablette de dessin ou un ordinateur portable traditionnel est une puissance indéniablement utile, ne vous méprenez pas. C’est juste décevant que l’on ne puisse faire ceci plus aisément, au détriment de l’apparence. Cependant, en fin d’année nous pourrions voir le Surface Book de nos rêves.

La Surface Pro 4 est un excellent dispositif 2-en-1
La Surface Pro 4 est un excellent dispositif 2-en-1

De nouvelles puces ouvrent la voie à la portabilité

Un domaine où les ordinateurs portables convertibles ont réussi à récemment s’améliorer concerne la puissance, tout en conservant la portabilité. Ce qui était autrefois la vérité a maintenant réussi à devenir une incohérence rhétorique. Par exemple, l’iPad Pro est à peu près aussi puissant que le MacBook, et jouit toujours d’une autonomie avec une heure de plus. La Surface Pro 4, quant à elle, se place très bien dans les différents benchmarks, en dépit de son mince châssis, et son autonomie raisonnable.

Désormais, les fabricants peuvent adapter non seulement les processeurs mobiles, comme la puce Apple A9X, mais même Intel a réussi à pousser ses plus récentes puces dans les modèles 2-en-1, sans faire de concessions majeures sur la taille, l’autonomie, la performance, ou les trois.

Apple est arrivé dans le 2-en-1 avec son iPad Pro
Apple est arrivé dans le 2-en-1 avec son iPad Pro

Voilà un impressionnant exploit, que les utilisateurs remarqueront. La toute première Surface Pro est le parfait exemple. Sorti en 2013, le dispositif avait une épaisseur de 13,5 mm, pour un poids de 1,1 kg. La toute nouvelle Surface Pro 4 a une épaisseur de seulement 8,45 mm, et pèse 786 g, malgré la taille de l’écran qui est passée de 10,6 à 12,3 pouces.

L’amincissement de l’épaisseur et du poids est important. Si le poids est une donnée plus ou moins importante lors de l’achat d’un ordinateur portable, quelques grammes supplémentaires peuvent être difficiles à accepter pour une tablette, qui doit être aussi légère que possible. Si les premiers 2-en-1 étaient trop lourds, les nouveaux modèles ont des dimensions plus agréables.

La dépendance est une malédiction

La sortie de Windows 10 en 2015 a finalement présenté un système d’exploitation qui correspond aux modèles 2-en-1. Windows 10 a repris les philosophies de Windows 8.1, et les a rationalisées pour les fans d’un OS classique. En conséquence, Windows 10 est maintenant plus adapté pour une large gamme de dispositifs que tout autre système d’exploitation.

Et, les appareils qui n’utilisent pas Windows, tel que l’iPad Pro, ils obtiennent le support de toute la suite d’Adobe. Alors qu’iOS n’a pas encore le luxe de se vanter des applications que l’on retrouve sur Windows ou OS X, il a énormément évolué depuis qu’il a fait ses débuts sur le premier iPhone.

Windows 10 est parfait pour les 2-en-1
Windows 10 est parfait pour les 2-en-1

Les applications Adobe Creative Cloud permettent aux dispositifs amovibles n’étant pas sous Windows d’avoir la liberté d’accomplir des tâches professionnelles depuis la paume de votre main. Évidemment, on est encore très loin de l’expérience offerte par les ordinateurs portables ou de bureaux traditionnels.

Espérons que les modèles de cette fin d’année et de l’année prochaine puissent faire un pas vers l’indépendance, niant la nécessité d’un PC secondaire.

Résolution de l’année

Le périphérique 2-en-1 est conçu pour résoudre un certain nombre de problèmes qui ne devraient pas encore exister. Il est censé être le dispositif idéal pour toutes les situations. Et, tandis que certains d’entre eux ont déjà accompli cela, ils leur manquent souvent le charme de l’élégance et du design.

Non, le 2-en-1 n’est pas un concept nouveau. Mais, c’est exactement pourquoi 2016 est l’année de leur éclosion. Avez-vous adopté un périphérique 2-en-1 en 2016 ?

Mots-clé : 2 en 1iPad ProSurface BookSurface Pro 4
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.