close
Smartphones

Motorola est sur le point d’annoncer quelque chose de grand, mais quoi ?

Après des semaines de fuites et beaucoup de spéculations sur le prochain Moto G, Moto X, et d’autres appareils de Motorola, tels que la successeure de la smartwatch Moto 360, Motorola a finalement fixé une date pour un grand lancement à New York, Sao Paulo et Londres, le 28 juillet prochain. Bien que l’on ne sache pas exactement quels dispositifs seront annoncés lors de l’événement, nous avons une idée assez précise de ce qui va être révélé grâce à l’invitation que nous avons reçue de Motorola.

Sur l’invitation, nous pouvons lire : “Vous allez bientôt céder à un nouveau coup de cœur”, signé “XGX. Moto”. Le “G” pourrait faire référence au Moto G, et le “X” probablement pour faire référence au Moto X.

Bien que tout le monde ne puisse se rendre aux différents événements tenus par Motorola dans trois villes du monde, la firme a néanmoins prévu un livestream le 28 juillet à 15 heures. En attendant, voici quelques prédictions ce que la firme va annoncer.

Invitation de Motorola pour un événement le 28 juillet 2015

Moto G (2015)

Nous avons déjà vu un rendu de presse du Moto G (2015), et entendu parler d’un grand nombre de ses caractéristiques. Les premières fuites ont laissé entendre qu’il aurait de meilleures spécifications que prévu, mais de récentes rumeurs semblent mettre un bémol sur les premières prédictions. Il sera intéressant de voir quelle direction va prendre Motorola.

Selon les informations relayées sur la toile, il est rapporté que le Moto G devrait arborer un écran de 5.0 pouces avec une résolution de 720p ou 1080p. Il va probablement être alimenté par un processeur Snapdragon 410 de Qualcomm, et couplé à 1 ou 2 Go de mémoire vive. Il va probablement arriver avec Android 5.1.1 Lollipop, et pourrait avoir un appareil photo de 13 mégapixels incrusté à l’arrière, et une caméra frontale de 5 mégapixels. De plus, 16 Go de stockage serait intégré. La batterie devrait être de 2 470 mAh. Le nouveau Moto G pourrait même bénéficier du Maker Moto, permettant de personnaliser selon vos envies votre smartphone. Un dépôt à la FCC a également laissé entendre qu’il sera disponible chez l’opérateur mobile américain Sprint pour environ 180 dollars.

Moto G (2015)

Moto X (2015)

Le Moto X (2015) s’est retrouvé sur la toile aussi souvent que le Moto G, et il est très probable que celui-ci arrivera également le 28 juillet. En se basant sur plusieurs fuites, il est prévu avoir un écran de 5.2 pouces avec une résolution de 2 560 x 1 440 pixels (Quad HD), et il pourrait même avoir un capteur d’empreintes digitales. Le très discuté Snapdragon 810 de Qualcomm est prévu d’alimenter le nouveau Moto X, couplé à 4 Go de mémoire vive. Sous le capot, nous devrions retrouver 32 ou 64 Go de stockage interne. Mais, il n’y a eu aucune indication quant à savoir si le Moto X aura un port pour carte micro-SD. Une caméra de 16 mégapixels serait incrustée à l’arrière, et une caméra frontale de 5 mégapixels complète les spécifications évoquées.

Moto X (2015)

Les consommateurs seront probablement en mesure de personnaliser le Moto X avec Moto Maker, mais il est difficile de savoir si de nouvelles options seront offertes ou non. Les photos que l’on a retrouvées sur la toile insinuent qu’il va beaucoup ressembler à la version précédente du Moto X, qui a été considéré comme une vraie beauté.

Moto 360 (2015)

La seconde génération de la Moto 360 a longuement été discutée. La seule chose que nous savons réellement sur la deuxième Moto 360 est une vague idée de la façon dont elle pourrait ressembler. Cette information est venue d’un message du patron de Lenovo lui-même, propriétaire chinois de Motorola après son acquisition à Google en 2014.

Moto 360 (2015)

La smartwatch pourrait se retrouver avec un écran plus petit, et pourrait venir en deux modèles. Malheureusement, guère plus n’est mentionné. Bien sûr, la deuxième Moto 360 va exécuter la nouvelle version d’Android Wear.

Tags : Motorola
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.