close
Périphériques

GoPro HERO4 Session : la caméra d’action que vous attendiez

Tout le monde veut une GoPro. Certaines personnes pourraient tout simplement être fortement intéressées par la nouvelle caméra d’action vendue pour 430 euros. En effet, avec le lancement de la GoPro HERO4 Session, la concurrence n’a qu’à bien se tenir. En effet, si vous avez toujours voulu acheter une caméra GoPro mais que vous avez toujours rebuté par les fonctionnalités avancées incrustées dans la GoPro HERO4 Black, vous avez de la chance avec cet appareil beaucoup plus convivial que jamais.

Et, pour mettre la main sur celle-ci, il va falloir débourser un peu moins que la populaire caméra d’action haut de gamme sur le marché, telle que la HERO4 Black, vendue 530 euros. En fait, elle est vendue au même prix que la HERO4 Silver. Mais, elle est aussi 50% plus petite, 40% plus légère que l’édition Black, et elle est maintenant étanche jusqu’à 10 m, sans le besoin de loger la caméra dans un boîtier étanche.

En bref, GoPro a pris les meilleures caractéristiques de ses rivaux, tels que Garmin, Panasonic, TomTom ou encore Polaroid, et la société les a utilisé pour construire une caméra d’action qui va s’avérer très désirable.

GoPro Hero4 Session : vue de face

Utiliser la HERO4 Session est plus facile que jamais, avec un seul bouton utilisé pour effectuer la majorité de ses fonctionnalités. Une brève pression sur le bouton de l’obturateur permet d’activer la caméra, et lancer automatiquement l’enregistrement de la vidéo. Puis, une plus longue pression sur la caméra sous tension permet de basculer cette dernière en mode accéléré (timelapse) ou encore le mode rafale. Et, vous devez seulement appuyer une fois de plus sur le bouton pour sauvegarder votre enregistrement ou capturer une photo, ou l’éteindre. GoPro a conçu ce bouton unique afin de simplifier l’utilisation et de gagner en temps pour ne manquer aucun temps fort.

GoPro Hero4 Session : vue de dessus

Tout comme avec les modèles précédents, vous pouvez affiner vos contrôles et réglages à l’aide de l’App GoPro ou de la télécommande.

GoPro ou rentrer à la maison

Comme mentionné précédemment, la HERO4 Session est plus petite que les précédents opus. Sa taille et son poids réduits signifient que la nouvelle caméra d’action peut être placée dans des zones qui étaient auparavant impossibles, comme sur le bout d’un skateboard.

GoPro Hero4 Session : nouveaux accessoires

Elle est également étanche, sans la nécessité d’un accessoire supplémentaire, bien qu’il ne faudra pas faire de la plongée sous-marine avec celle-ci. La HERO4 Session est également compatible avec tous les supports et accessoires GoPro existants. De plus, pour rendre les caméras GoPro plus polyvalentes que jamais, la firme a également levé le voile sur de nouveaux supports de fixation et accessoires.
Parmi ces derniers, la Boucle avec joint à rotule, fournie avec chaque HERO4 Session, dispose d’un axe rotatif qui permet de changer d’orientation et d’angle de vue en un éclair sans changer de support de fixation. Le Floaty est un accessoire de flottaison qui s’enroule autour de la HERO4 Session pour la maintenir à la surface de l’eau, sur le principe d’une bouée. Il a été pensé pour la protéger lors des prises de vue en milieu aquatique tout en laissant libre l’accès au bouton de l’obturateur.

Une véritable maîtrise de l’enregistrement

La HERO4 Session conserve les capacités d’enregistrement de GoPro, avec un enregistrement vidéo au format 1080p à 60fps, en 720p à 100fps et en 1440p à 30fps, et une capture photo à 8 mégapixels – prise de vue simple, mode rafale ou Time Lapse (accéléré).

GoPro Hero4 Session : enregistrement vidéo

L’autonomie de la batterie va être au maximum de deux heures, ce qui est à prévoir étant donné les connectivités Wi-fi et Bluetooth disponibles dans la caméra.

Le HERO4 Session sera en vente auprès des revendeurs certifiés GoPro du monde entier et sur GoPro.com à partir du 12 juillet 2015 au prix de 430 euros.

GoPro Hero4 Session : vue de face

Tags : GoProHero4Hero4 Session
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.