close
OS

Picore 5.3.1 est un système d’exploitation Linux de 25 Mo pour le Raspberry Pi

Le Raspberry Pi est un ordinateur minuscule. Tiny Core Linux est un lui aussi un minuscule système d’exploitation, conçu pour offrir le strict minimum dont vous avez besoin pour commencer, tout en prenant le moins de place que possible sur le disque. Vous voyez où je veux en venir ? Et bien, les personnes derrière Tiny Core le pensaient aussi, puisque ces derniers ont lancé une version de son système d’exploitation nommé PiCore qui est conçu pour fonctionner sur le Raspberry Pi.

Il y a quelques semaines de cela PiCore 5.3.1 a été libéré, avec un noyau mis à jour, le plus récent firmware de Raspberry Pi, et d’autres améliorations. L’image disque ne fait que 24.7 Mo.

Si vous vous demandez ce que vous pouvez faire avec un système d’exploitation moderne qui pèse 25 Mo, la réponse n’est pas tant que ça jusqu’à ce que vous commenciez à le personnaliser.

Bien qu’il y ait une interface utilisateur graphique et un environnement de bureau inclus dans l’image disque, vous n’avez pas de navigateur Web, et encore moins un gestionnaire de fichiers. Vous aurez besoin d’installer celui qui vous convient le mieux.

Picore 5.3.1

L’idée est de fournir l’essentiel nécessaire pour créer votre propre expérience. Il y a un émulateur de terminal, et un gestionnaire de paquets que vous pouvez utiliser pour personnaliser au mieux votre propre système PiCore.

Tiny Core est conçu pour fonctionner entièrement en RAM, ce qui signifie que lorsque vous utilisez le système d’exploitation, tout est chargé dans la mémoire de l’ordinateur.

Picore n’est pas le système d’exploitation le plus puissant disponible pour le Raspberry Pi, mais c’est certainement l’un des plus petits systèmes d’exploitation modernes qui sont dotés d’une interface utilisateur graphique.

Tags : PicoreRaspberry PiTiny Core
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.