Fermer
Smartwatches

Les nouvelles smartwatchs de Samsung ont une puce Exynos 3250

La Gear 2 et la Gear 2 Neo sont les nouvelles smartwatchs de Samsung qui sont en en pré-commandes et qui devraient être livrées à partir de demain, vendredi 11 avril. Les montres sont conçues pour être couplées avec un smartphone Samsung, et ce dans le but d’afficher les notifications sur votre poignet, permettent de contrôler la lecture de votre musique préférée, ou encore de surveiller votre rythme cardiaque et vos statistiques d’activités, entre autre chose.

Alors que Samsung met l’accent sur le logiciel et les fonctionnalités de la montre, quelques nouveaux détails ont surgi, nous donnant une meilleure idée sur les composants incorporés sous le cadran de la montre.

Comme le rapporte Sam Mobile, la Gear 2 et la Gear 2 Neo sont tous deux alimentées par un nouveau processeur Samsung Exynos 3250. C’est un processeur double-coeurs cadencé à 1 GHz, similaire à la puce utilisée dans la smartwatch originale, la Galaxy Gear.

Mais, contrairement à la Galaxy Gear sous Android, les nouvelles smartwatchs peuvent utiliser les deux cœurs du processeur et fonctionner à pleine vitesse, soit 1 GHz. Le passage à un système d’exploitation basé sur Linux, nommé Tizen, contribue apparemment à améliorer la consommation suffisante pour permettre à la puce de fonctionner à pleine vitesse sans compromettre l’autonomie de la batterie.

iFixit démonte la Gear 2

Pendant ce temps, les gens de chez iFixit ont mis la main sur une smartwatch Gear 2 et tout simplement désossé celle-ci afin d’avoir un meilleur regard sur ses entrailles. Le démontage comprend un bon aperçu de la puce Exynos 3250, avec d’autres composants, y compris l’appareil photo de 2 mégapixels, les 4 Go de stockage interne, la batterie de 300 mAh, et l’écran de ​​1,63 pouces offrant une résolution de 320 x 320 pixels.

Selon iFixit, la montre est assez facile à ouvrir, et la batterie peut être remplacée sans avoir des outils spécifiques.

Mots-clé : Exynos 3250Gear 2Gear 2 NeoSamsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.