Fermer
Développement

WebScaleSQL : une version de MySQL par Facebook, Google, Twitter et LinkedIn

Facebook, Google, Twitter et LinkedIn ont annoncé une nouvelle collaboration entre leurs équipes d’ingénieurs nommées WebScaleSQL. Un porte-parole de Facebook indique que les entreprises “travaillent sur le fait de pouvoir partager un ensemble commun de modifications apportées à la branche de MySQL qui sera disponible en open source” et “comprennent les contributions des équipes d’ingénierie MySQL des quatre sociétés”.

WebScaleSQL va permettre d’élargir les activités existantes par la communauté MySQL, et qui, comme son nom l’indique, est une version personnalisée de MySQL conçue pour les grosses entreprises web.

Jusqu’à présent, les ingénieurs ont mis en place un système de collaboration, un outil de révision de code, et un tracker de bugs. Un ingénieur peut proposer un changement, et un autre d’une autre société examinera le code et offrira une rétroaction. Si un accord est conclu, ce dernier sera poussé dans la branche de WebScaleSQL pour tout le monde. Chaque entreprise peut ensuite personnaliser davantage WebScaleSQL pour ses propres besoins.

Afin de vous aider aux contributions, si vous êtes de taille et que vous avez les ressources pour personnaliser MySQL, les ingénieurs ont déjà produit un framework de tests automatisé, qui une fois lancé permettra de valider que tout le processus de tests MySQL est valide, ainsi qu’une série de tests de résistance – connu comme étant des stress tests, et d’un système de tests de performance automatisé. Enfin, ils ont également apporté des changements à la structure du code et des tests existants et pousser des améliorations sur les performances et les caractéristiques afin de faciliter le développement de WebScaleSQL.

Vous pouvez lire plus sur les spécificités depuis ce lien.

WebScaleSQL : une version de MySQL par Facebook, Google, Twitter et LinkedIn

Il est important de souligner que les entreprises ont l’intention de garder leur travail sur WebScaleSQL ouvert, permettant ainsi à quiconque de continuer et suivre la version la plus à jour de MySQL.

“Tant que les communautés continuent de pousser des releases de MySQL, nous nous sommes engagés à rester une branche – et non un fork – de MySQL”, explique l’ingénieur logiciel de Facebook, Steaphan Greene. Facebook a également révélé que sa propre équipe travaille actuellement sur WebScaleSQL. Leurs travaux incluent un client asynchrone MySQL, de sorte qu’il n’y a pas besoin de se connecter, de requêter ou de récupérer lors d’une requête MySQL, et l’ajout de son mécanisme de cache en lecture amélore la vitesse jusqu’à 10 fois lorsque vous faites des analyses complètes de table.

Ceux qui veulent s’impliquer dans le projet peuvent consulter ce site.

Mots-clé : FacebookGoogleLinkedInMySQLTwitterWebScaleSQL
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.