Fermer
Google

Google ajoute Boston Dynamics dans ses acquisitions de sociétés de robotique

Jusqu’à présent, l’intérêt de Google dans la robotique a été axée sur les voitures sans conducteur. Au cours des six derniers mois, la firme de Mountain View s’est diversifiée et a déjà acquise sept sociétés du secteur, la plupart du temps sans réellement faire beaucoup de bruit. Mais, avec l’acquisition de Boston Dynamics, elle vient cette fois enrôler une équipe et un savoir-faire qui n’a pas de précédent, une société connue notamment pour BigDog, Cheetah, WildCat ou encore Atlas.

La personne en charge de la nouvelle initiative de Google est Andy Rubin, qui a notamment développé Android et qui s’il était jusqu’alors en retrait, a tout de même continué à diriger son développement chez Google jusqu’au début de cette année.
En fait, Rubin a commencé sa carrière comme ingénieur en robotique pour l’entreprise de fabrication allemande Carl Zeiss, avec une passion pour la construction de machines intelligentes, et a convaincu les fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, que le moment est venu pour le géant de la recherche d’abandonner en quelque sorte le Web pour foncer dans un secteur où le grand public y place une grande attente, la robotique.

Google ajoute Boston Dynamics dans ses acquisitions de sociétés de robotique

Comme je vous le rapportais il y a de cela quelques jours, les entreprises dont Rubin a jusqu’ici recruté comprennent Meka et Redwood Robotics, des fabricants de robots humanoïdes et des bras de robot à San Francisco, Schaft, une petite équipe de roboticiens japonais qui ont récemment quitté l’Université de Tokyo pour développer un robot humanoïde, Industrial Perception, une startup américaine qui a développé des systèmes de vision par ordinateur et les bras du robot pour le chargement et le déchargement des camions et Bot & Dolly, un fabricant de systèmes de caméras robotiques, qui ont été récemment utilisées pour créer des effets spéciaux dans le film “Gravity”. Holomni, une petite entreprise de design qui met l’accent sur ​​la publicité et la conception a également été acquise.

Boston Dynamics, qui est donc l’entreprise la plus connue à l’heure actuelle dans les acquisitions de Google en ce qui concerne la robotique, est en charge de la conception et de la construction de gros robots en collaboration avec la DARPA, et s’avère être complètement différente des précédentes acquisitions.

Ses robots Big Dog, Wild Cat, Cheetah et Atlas sont généralement grands et puissants et chacun d’eux se distinguent par des caractéristiques bien différentes, puisqu’ils peuvent être exploités aussi bien dans le domaine commercial, c’est-à-dire se retrouver dans les rayons des supermarchés, ainsi que militaires, et même pour des applications.

Le BigDog est un robot quadrupède capable de traverser un terrain difficile et est conçu pour être utilisé comme une mule. Voici une vidéo de ce dernier :

Le BigDog a une vitesse de course de 6.4 km/h, mais si vous voulez aller plus vite, le record est détenu par Cheetah qui se vantait d’atteindre les 45 km/h, pouvant dépasser les humains les plus rapides de la planète. Il a été récemment remplacé par le WildCat, qui n’est pas aussi rapide, mais est complètement autonome.

Atlas est un robot bipède conçu pour être utilisé dans le cadre du défi de la robotique DARPA et est sans doute le plus impressionnant et peut-être le plus effrayant de tous les robots de Boston Dynamics.

Imaginez ce que Google pourrait faire avec une armée de robots Atlas ….

Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.