close
Tests

Prise en main de la Samsung Galaxy Note 10.1 (2014), un Galaxy Note 3 géant

Il y a de cela deux semaines, j’ai pu mettre la main sur la toute nouvelle gamme de produits récemment annoncés par Samsung lors de l’IFA 2014 qui se tenait à Berlin en Allemagne. Ainsi, outre la smartwatch Galaxy Gear, nouveau petit bijou de technologie de la part du géant sud-coréen, et son nouveau smartphone phare, le Galaxy Note 3, Samsung a également dévoilé sa nouvelle tablette, la Galaxy Note 10.1 (2014).

Le tout premier opus de la Samsung Galaxy Note 10.1 a connu quelques difficultés après avoir été libéré. Initialement dévoilé au Mobile World Congress en 2012, puis remaniée, elle est arrivée l’automne dernier avec des critiques mitigées de la part de toute la communauté high-tech, et des consommateurs. Depuis, Samsung a mis l’accent sur ​​des tablettes de milieu de gamme dans l’espace Android, la seule exception majeure étant la Nexus 10, pour Google.

La Galaxy Note 10.1 (2014)

Alors que le constructeur coréen dévoile la nouvelle Galaxy Note 10.1, qu’est-ce qui a changé ? Et bien, autant le dire sans tabou Samsung avait beaucoup de travail, et il semble bien que la firme sud-coréenne ait réellement travaillé pour pousser une tablette bien plus attrayante. Et la Galaxy Note 2014, comme elle est nommée, est incontestablement un meilleur dispositif. Avec des dimensions qui ont été revues à la baisse – 24,31 × 17,14× 0,79 cm, elle s’avère un peu plus légère 535 grammes que son aînée.

Dévoilé ainsi aux côtés du Galaxy Note 3 et de la Galaxy Gear, le Samsung Galaxy Note 10.1 édition 2014 apporte une technologie de pointe que l’on retrouve généralement dans les smartphones Samsung, au sein d’une tablette Android. Arrivant avec un écran Super Clear LCD avec une impressionnante résolution de 2560 x 1600 pixels, et le meilleur processeur actuellement sur le marché, le Snapdragon 800 de Qualcomm, couplé à une connectivité LTE, voilà de quoi apporter aux consommateurs le meilleur du marché dans une tablette. Tout comme le Note 3, elle arrive avec 3 Go de mémoire vive, de quoi profiter pleinement du multitâches.

Outre ses spécifications internes, la tablette a également été remaniée à l’extérieur. Encore une fois, tout comme le Galaxy Note 3, la coque arrière arbore une texture « simili cuir », reléguant ainsi la traditionnelle coque plastique avec coutures apparentes.
Comme me l’a avoué divers représentants de la firme lors de la soirée, cette coque a vraiment été un point sensible sur les anciens dispositifs, et c’est pourquoi Samsung a vraiment apporté une attention toute particulière sur ce point. Même si cela peut sembler un peu bizarre sur un dispositif plus large de voir une telle matière, la sensation dans la main est nettement plus classe. Il est indéniable que le plastique ne doit plus faire parti de ce monde, du moins dans les dispositifs hauts de gamme.

Coque simili cuir sur la Note 10.1ce grand écran, offrant une qualité vraiment superbe, et sous l’écran – au moins en mode paysage, vous trouverez trois boutons permettant d’interagir avec la tablette de Samsung. Deux boutons capacitifs, le bouton retour et menu, et un bouton physique, permettant tout simplement de revenir sur l’écran d’accueil notamment. C’est un retour d’un bouton physique pour la tablette. Il y a des avantages évidents à avoir ses boutons dans une position paysage, dont l’un est que vous perdez moins de place sur ce magnifique écran. Mais, cela peut rendre la Note 10.1 moins facile à utiliser en mode portrait.

La Note 10.1 arrive avec un bouton physiqueSur le plan logiciel, la Note 10.1 est très proche de son petit frère, le Galaxy Note 3. La tablette tourne sous Android 4.3 Jelly Bean et dispose de la surcouche TouchWiz de Samsung, y compris toute les nouveautés fantaisistes apportées par le stylet du Note 3, et le Gear Manager pour les propriétaires de le Galaxy Gear.

La version courte est que Samsung a ajouté un tas de nouvelles fonctionnalités logicielles pour faciliter l’utilisation du S Pen, et à encourager les utilisateurs à tirer le meilleur parti de celui-ci. En retirant le S Pen de son emplacement, vous vous retrouvez avec un menu « Air Command », qui vous permet de choisir entre fonctionnalités et les applications dédiées au stylet. Vous allez ainsi pouvoir prendre une capture d’écran et dessiner sur celle-ci. Une autre vous permet de prendre des notes – par exemple, les numéros de téléphone et les adresses mails seront reconnues comme telles.

Prise de note rapideprise en main du Galaxy Note 3.

Le S Pen reste le point principal attrait de différenciation de la gamme des Notes, en particulier dans le marché des tablettes Android essentiellement dominé par des tablettes interchangeables. Mais même si vous n’allez pas utiliser le S Pen tout le temps, la nouvelle Galaxy Note 10.1 semble être une tablette Android très haut de gamme pour cette taille.

Bien évidemment on retrouve le S Pen sur la Note 10.1la Galaxy Note 10.1 édition 2014 sera commercialisée courant octobre 2013, à un prix de 549 euros dans sa version 16 Go Wifi et 679 euros la version compatible avec le réseau mobile 4G. Sans nul doute que l’apport de la 4G, d’un port pour augmenter la taille de stockage interne par une carte micro SD, le port infra-rouge, et le stylet S Pen, ont été des ajouts responsables de l’augmentation du prix.

Tags : Air CommandGalaxy Note 10.1S PenSamsung
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.