Fermer
MobileSmartphones

Davantage de détails sur le HTC One Max, et notamment sur le lecteur d’empreintes digitales

Et voilà de nouveaux détails pour le HTC One Max. Alors que nous avons déjà vu le dispositif depuis de nombreuses semaines, et notamment la dernière permettant d’avoir un visu parfait de la future phablette de la firme taïwanaise, nous nous attendons forcément à davantage de détails sur le prochain smartphone de 5,9 pouces dans les jours qui viennent. En effet, vu qu’un utilisateur de Weibo nommé TD Zhijia a une version chinoise du HTC One Max à portée de main et qu’il n’a pas peur de le montrer, tous les détails devraient venir au compte goutte sur la phablette.

Les dernières informations en provenance de la Chine qui fuient concerne le capteur d’empreintes digitales et la caméra UltraPixel du téléphone. TD Zhijia affirme que le capteur d’empreintes digitales sur le One Max a étonnamment bien fonctionné après plusieurs jours de tests. En effet, le taux de reconnaissance est censé être “très élevé”.

Ensuite, c’est au tour de la caméra du HTC One Max d’être analysée. TD Zhijia fournit quelques échantillons qui auraient été pris avec le HTC One Max. Cependant, ils n’ont rien de spécial et ils n’ont pas été téléversées à leur pleine résolution (qui est apparemment encore du 4 mégapixels), donc il n’est pas vraiment intéressant de parler de ceci.

Cliché 1 pris par un HTC One Max
Cliché 2 pris par un HTC One Max

D’après ce que l’on a entendu jusqu’ici, le One Max disposera d’un écran de 5.9 pouces offrant une résolution de 1920 × 1080 pixels, un processeur cadencé à 1,7 GHz, 2 Go de mémoire vive, une caméra de 5 mégapixels (avec la technologie UltraPixel certainement), 16 Go de stockage interne, une batterie de 3300 mAh et Android 4.3 Jelly Bean.

Attention, il est important de vous rappeler qu’il s’agit probablement d’une variante non finale de la version One Max à destination de China Mobile. Cela dit, que pensez-vous de ce HTC One Max ?

Mots-clé : HTCHTC OneHTC One Max
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.