fermer
Smartphones

Un benchmark concernant l’iPhone 15 Pro suggère qu’il pourrait être très performant

Une fuite concernant l'iPhone 15 Pro suggère qu'il pourrait être aussi rapide qu'un MacBook M1

Apple devrait présenter la puce A17 Bionic avec ses iPhone 15 dans le courant de l’année, et les premières fuites de scores de benchmark pour le chipset de nouvelle génération sont de très bon augure pour les performances de l’appareil.

Selon le site chinois DCInside relayé par Notebook Check, la puce Apple A17 Bionic sera dotée d’un processeur 20 % plus puissant que son prédécesseur, l’A16 Bionic, ce qui signifie que l’iPhone 15 Pro et l’iPhone 15 Ultra devraient bénéficier d’un gain de vitesse considérable par rapport à l’iPhone 14 Pro et à l’iPhone 14 Pro Max. L’iPhone 15 standard devrait hériter de la puce A16 Bionic de ce dernier, tout comme l’iPhone 14 standard a hérité de l’A15 Bionic de l’iPhone 13 Pro.

DCInside rapporte que l’A17 Bionic obtient un score monocœur de 3 019 points et un score multicœur de 7 860 points sur Geekbench 6, alors que l’A16 Bionic obtient respectivement un score de 2 504 et 6 314 points. Naturellement, il faut prendre ces chiffres avec des pincettes, mais il est excitant de penser que la gamme « Pro » de l’iPhone 15 pourrait afficher des scores de benchmarks rivalisant avec les MacBook M1 d’Apple.

À titre de comparaison, une augmentation de 20 % de la vitesse du processeur de l’A17 Bionic par rapport à l’A16 Bionic représenterait un bond plus important que l’augmentation de 10 % de ce dernier par rapport à l’A15 Bionic. En d’autres termes, l’écart technologique entre l’iPhone 14 Pro et son successeur semble plus important que l’écart entre l’iPhone 14 Pro et l’iPhone 13 Pro, ce qui pourrait donner aux consommateurs une raison plus convaincante de passer au meilleur iPhone en 2023.

Les nouveaux résultats de DCInside font suite à des rapports tout aussi prometteurs concernant l’efficacité de l’A17 Bionic.

Vers une meilleure efficacité également

Le fabricant de puces choisi par Apple, TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company), a promis d’améliorer l’efficacité de sa prochaine génération de silicium, en adoptant des puces fabriquées à l’aide d’un processus de fabrication de 3 nanomètres. TSMC utilise actuellement un processus de 5 nanomètres, et la réduction du nombre de nanomètres se traduira par des processeurs plus compacts (c’est-à-dire plus efficaces).

Selon TSMC, ces nouvelles puces consommeront environ 35 % d’énergie en moins et seront plus rapides en termes de performances, ce qui devrait, en théorie, se traduire par une meilleure autonomie de la batterie de l’iPhone 15 Pro.

Tags : A17 BionicAppleiPhone 15iPhone 15 Pro
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.