close
Tests

Test de la Amazon Echo Dot (5e génération) : toujours petit, mais plus puissant que jamais

Test de la Amazon Echo Dot (5e génération) : toujours petit, mais plus puissant que jamais

Pensez à des enceintes connectées, et presque tout le monde pense à la Amazon Echo Dot. Après huit ans et cinq itérations, elle reste l’une des meilleures enceintes connectées que vous pouvez acheter. Si l’appareil de 5e génération a l’air identique aux modèles précédents, il offre quelques différences subtiles. Ce ne sont pas les différences qui en font nécessairement un achat incontournable si vous avez la quatrième ou même la troisième génération de la Echo Dot. Cependant, c’est l’option à privilégier pour tous ceux qui cherchent une nouvelle enceinte connectée abordable.

Comme ses prédécesseurs, la Amazon Echo Dot (5e génération) se configure en quelques secondes. Même les moins férus de technologie n’auront aucun mal à s’y retrouver grâce aux instructions vocales et à l’application Alexa qui font tout le travail. Si vous disposez déjà d’une installation Echo à la maison, c’est encore plus rapide.

Cette fois-ci, en plus de l’excellent support de l’assistant vocal et des boutons les plus pertinents en haut, vous disposez également d’un capteur de température ambiante, ce qui s’avère bénéfique pour certaines Skills Alexa.

Nouveautés de la Amazon Echo Dot (5e génération) : les gestes de tapotement. Cette fonctionnalité, qui va à l’encontre de l’utilité d’un assistant vocal, permet de mettre en pause la musique ou d’arrêter les alarmes en tapotant l’appareil. Bien sûr, vous pouvez lui parler, mais nous pensons que cette fonction est pratique lorsque vous ne voulez pas ouvrir la bouche au petit matin.

Comme tous les Echo Dot, le Amazon Echo Dot (5e génération) dispose d’une multitude de Skills Alexa permettant de répondre à presque tout ce que vous pouvez souhaiter ou espérer faire avec une enceinte connectée. Vous pouvez régler des alarmes, demander des informations ou la météo, consulter les résultats sportifs, demander à l’appareil de divertir vos enfants avec des quiz ou des jeux et, bien sûr, diffuser de la musique et des stations de radio.

Cette fois, la Amazon Echo Dot (5e génération) a un meilleur son. Elle dispose d’un haut-parleur frontal plus grand de 1,73 pouce qui offre plus de basses et une meilleure portée que le précédent Echo Dot. Elle ne rivalise pas avec l’enceinte Echo, plus grande et plus chère, mais elle apporte tout de même une amélioration notable par rapport à sa prédécesseure.

En fin de compte, la Amazon Echo Dot (5e génération) se concentre sur la commodité. Comme la plupart des produits Apple, elle fonctionne tout simplement. Il suffit de quelques secondes pour l’installer et il s’intègre parfaitement dans votre vie, comme si elle avait toujours été là, c’est une solution souhaitable pour n’importe quelle pièce de votre maison.

Dans la boîte, on retrouve :

  • Echo Dot
  • Adaptateur secteur blanc (15 W)
  • Guide de démarrage rapide

Amazon Echo Dot (5e génération) : design

Le nouvel Amazon Echo Dot est presque identique à la version précédente. Et, ce n’est pas un euphémisme : j’ai eu les deux côte à côte pendant des jours, passant de l’un à l’autre pour entendre les différences (mineures), et parfois j’ai oublié lequel était lequel, me fiant aux boutons de couleur différente sur le dessus pour avoir un indice.

Avec le même design sphérique que les générations précédentes, elle pèse un peu plus de 340 g et mesure 100 x 100 x 89 mm — la nouvelle version a gagné un tout petit peu de poids, 328 g pour la prédécesseure. Rassurez-vous, la différence est à peine perceptible, même si l’on en tient un dans chaque main. Même avec de petites mains, il est facile à saisir, ressemblant plus à une balle de tennis surdimensionnée qu’à autre chose.

Sinon, elles ont exactement la même apparence et la même sensation de face, et ce n’est pas une mauvaise chose : c’est un charmant petit haut-parleur qui se fond parfaitement dans l’environnement. La Echo Dot est une petite boule sphérique avec un bord aplati, et essentiellement recouverte de tissu.

La prise audio de 3,5 mm a disparu, ce qui est frustrant pour quiconque souhaite la connecter à des enceintes plus grandes. C’est une perte énorme et un gros avantage que la Echo Dot avait sur la Nest Mini. Auparavant, vous pouviez brancher votre smartphone pour lire un podcast par l’intermédiaire de la Dot, ou brancher votre Dot à un meilleur système audio pour lui faire bénéficier des Skills d’Alexa. Maintenant, c’est Bluetooth ou rien, et c’est une amère déception. Néanmoins, tout cela signifie qu’il n’y a qu’un seul câble à brancher : le câble d’alimentation.

En haut, vous trouverez des boutons de volume, un bouton d’action Alexa et un bouton pour couper le son afin qu’il n’entende pas ce que vous dites. Si vous appuyez sur ce dernier bouton, l’enceinte s’allume en rouge pour vous faire savoir qu’elle n’entend rien, le bleu indiquant qu’elle est à l’écoute d’une commande.

C’est simple, intuitif et idéal pour tout le monde.

Des gestes simples

La nouveauté de cet Echo Dot, ce sont les commandes par tapotement. En touchant le haut de l’enceinte, on peut mettre en pause une chanson, mettre fin à un appel ou faire taire une alarme, selon la situation. Une partie effrontée de moi se demande s’il ne s’agit pas d’un retour à des enceintes tactiles plus traditionnelles que les assistants vocaux d’aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, le fait de pouvoir le taper pour qu’il se taise tôt un matin est toujours le bienvenu.

L’Amazon Echo Dot (5e génération) fonctionne comme les générations précédentes au quotidien. Dites « Alexa » suivi de pratiquement n’importe quelle demande et il fera de son mieux. La précision est élevée ; à part une demande de chuchotement peu convaincante, elle m’a toujours entendu. Les Skills d’Alexa sont vastes par nature, vous pouvez donc faire beaucoup de choses, surtout une fois que vous avez configuré tous vos appareils connectés avec lui.

L’Amazon Echo Dot (5e génération) dispose désormais d’un capteur de température intégré. Si vous souhaitez que certaines routines Alexa s’exécutent automatiquement lorsque la température change, les choses viennent de devenir beaucoup plus accessibles. Je ne suis pas sûr que cela vaille la peine d’être mis à niveau en soi, mais c’est tout de même un nouvel ajout bienvenu.

L’application Alexa est facile à utiliser, ce qui vous permet de rechercher rapidement des Skills Alexa que vous n’aviez peut-être pas envisagées auparavant, ainsi que de configurer des routines, d’associer une liste toujours plus longue d’appareils et d’automatiser votre maison de façon presque terrifiante. Ais-je mentionné à quel point c’est facile à faire ? Vous serez surpris si c’est votre premier Echo Dot et satisfait à jamais si vous êtes déjà passé par là.

Amazon Echo Dot (5e génération) : qualité du son

À part cela, tout va bien en ce qui concerne les performances, ce qui est normal. La méthode habituelle d’amélioration itérative d’Amazon a encore une fois opéré sa magie.

En plaçant le nouveau modèle et la version 2020 côte à côte sur mon bureau et en passant la musique de l’un à l’autre à l’aide de Spotify Connect, la différence est notable, mais pas aussi importante que le passage de la troisième à la quatrième génération.

L’Amazon Echo Dot (5e génération) fonctionne avec presque tous les services musicaux imaginables. Cela inclut Apple Music, Apple Podcasts, Deezer, Spotify et Amazon Music. Quelle que soit la manière dont vous l’écoutez, la Amazon Echo Dot (5e génération) n’est pas l’enceinte la plus performante du marché, mais elle fait le job pour son prix.

Par rapport à la Echo Dot de 4e génération, elle est un peu plus chargé en basses. Selon le morceau que vous écoutez, le son peut être « ambué ». C’est en écoutant quelque chose de plus subtil et de plus technique que l’on remarque que la Amazon Echo Dot (5e génération) n’arrive pas à saisir toutes les nuances, avec une clarté plus faible et un manque de netteté. Je ne suis pas convaincu que quiconque achète un petit Amazon Echo Dot (5e génération) pour prendre son pied en tant qu’audiophile.

Il s’agit d’une enceinte pratique et, même si la Amazon Echo Dot (5e génération) pourrait être meilleur sur le plan auditif, à cette taille, on ne peut pas s’attendre à ce qu’elle le soit.

Amazon Echo Dot (5e génération) : verdict

La Amazon Echo Dot (5e génération) est une enceinte connectée très abordable qui ne lésine pas sur les fonctionnalités essentielles. Avec une quantité remarquable de profondeur à ses Skills Alexa, beaucoup de choses peuvent être faites ici. Les mises à niveau sont toutes bienvenues, mais elles sont assez minimes, même lorsqu’elles sont combinées. L’amélioration de la qualité du son est perceptible, mais seulement si vous placez l’appareil et le modèle de la génération précédente l’un à côté de l’autre. Le capteur de température est également pratique, mais je pense qu’il ne sera pas utilisé par environ 90 % des acheteurs.

La prise jack 3,5 mm, quant à elle, était autrefois présente, facile à utiliser et pratique — mais elle a été complètement supprimée. Ce n’est pas un choix que j’aurais personnellement fait, car il est beaucoup plus flexible pour la plupart des gens qu’un capteur de température.

Ne vous méprenez pas, la Echo Dot 2022 est toujours la meilleure petite enceinte connectée que vous pouvez acheter pour son prix. Que vous souhaitiez que les bases soient couvertes par vos demandes ou que vous vouliez quelque chose qui puisse vous aider à gérer toute votre maison connectée, la Amazon Echo Dot (5e génération) vous facilite la tâche et à un prix raisonnable.

Review overview

Design 9.5
Caractéristiques 9
Son 8.5
Logiciel 9

Summary

9 Très bon La Amazon Echo Dot était déjà la meilleure enceinte connectée compacte et cette mise à niveau itérative de 2022 maintient cette position.

Tags : AlexaAmazonEcho DotEcho Dot 2022
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.