close
Web

L’UE oblige Amazon à faciliter la résiliation des abonnements Prime en Europe

L'UE oblige Amazon à faciliter la résiliation des abonnements Prime en Europe

Amazon a accepté de simplifier le processus de résiliation de Prime en Europe, ce qui signifie que les clients de la région pourront mettre fin à leur abonnement en deux clics seulement, a annoncé la Commission européenne.

Les changements, qui ont été mis en œuvre à partir du 1er juillet, devraient mettre fin aux « multiples pages » remplies « d’informations distrayantes » et aux « labels de bouton peu claires » qu’Amazon utilisait auparavant pour « durcir » le processus de résiliation. La Commission européenne indique que les changements s’appliquent à l’Union européenne et à l’Espace économique européen.

Amazon a accepté d’apporter ces changements à la suite d’une plainte déposée par des groupes de consommateurs européens, dont le Conseil norvégien des consommateurs, qui a produit un long rapport sur le processus opaque d’annulation Prime d’Amazon en janvier 2021. Le rapport contient des captures d’écran des multiples pages que les utilisateurs doivent faire défiler pour annuler un abonnement, qui, selon lui, contient des « techniques de conception manipulatrices » également appelées « dark patterns ».

Selon la Commission européenne, Amazon devait modifier son processus pour se conformer à la directive de l’Union européenne sur les pratiques commerciales déloyales. Amazon avait déjà accepté de modifier son interface Web afin d’indiquer plus clairement le bouton d’annulation et de raccourcir les textes gênants, mais la société annonce aujourd’hui qu’elle va encore raccourcir ce texte explicatif.

Les changements seront effectués sur les ordinateurs de bureau, les mobiles et les tablettes.

Encore davantage de restrictions

« Les consommateurs doivent pouvoir exercer leurs droits sans aucune pression de la part des plateformes », a déclaré le commissaire à la justice Didier Reynders dans un communiqué. « Une chose est claire : le design manipulateur ou les “dark patterns” doivent être interdits. Je salue l’engagement d’Amazon à simplifier ses pratiques pour permettre aux consommateurs de se désabonner librement et facilement ».

La future législation européenne pourrait réprimer encore davantage les interfaces utilisateur de ce type. La future loi sur les services numériques (Digital Services Act, DSA), que les législateurs européens ont provisoirement adoptée au début de l’année, devrait contenir des interdictions explicites concernant l’utilisation de « dark patterns ». La loi sur les services numériques devrait entrer en vigueur 15 mois après sa promulgation ou le 1er janvier 2024, selon la date la plus tardive.

Tags : AmazonAmazon Prime
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.