close
Mobile

Facebook, Twitter, YouTube ont perdu 10 milliards de dollars à cause de la fonction de confidentialité d’Apple

Facebook, Twitter, YouTube ont perdu 10 milliards de dollars à cause de la fonction de confidentialité d'Apple

L’année dernière, Apple a introduit sur l’iPhone une fonction de confidentialité assez controversée, baptisée « Transparence du suivi des applications ». Elle permet aux utilisateurs d’empêcher les applications de suivre leurs activités numériques sur des plateformes tierces afin d’éviter les publicités ciblées.

Selon un récent rapport, plusieurs grandes entreprises comme Snapchat, Facebook, YouTube et Twitter ont perdu environ 10 milliards de dollars à cause de la fonction de confidentialité d’Apple.

Le rapport (payant) provient du Financial Times et cite des experts en publicité qui parlent de la situation. Selon le rapport, c’est Facebook qui a le plus souffert de la transparence du suivi des applications d’Apple, en raison de sa taille et du fait que ses revenus dépendent principalement des publicités. En fait, Facebook a elle-même financé une étude approfondie pour prouver l’incompétence d’Apple plus tôt cette année et a même essayé d’encourager les utilisateurs à accorder des autorisations de suivi pour ses applications sur leurs iPhone.

Facebook a notamment critiqué cette mesure en publiant une pleine page de publicité dans les journaux, et grâce au rapport du FT, nous savons maintenant pourquoi les dirigeants de l’entreprise étaient si frustrés.

« Certaines des plateformes qui ont été les plus touchées — mais surtout Facebook — doivent reconstruire leur machinerie à partir de zéro à la suite d’ATT », a déclaré Eric Seufert, consultant en ad-tech au Financial Times. « Ma conviction est qu’il faut au moins un an pour construire une nouvelle infrastructure. Les nouveaux outils et frameworks doivent être développés à partir de zéro et testés de manière approfondie avant d’être déployés auprès d’un grand nombre d’utilisateurs », a-t-il ajouté.

Les applications doivent se réinventer

Le rapport indique également que Snap « s’est le plus mal comporté en pourcentage de son activité », car sa publicité est principalement liée aux smartphones, notamment aux iPhone. Cela est logique puisque Snapchat n’est disponible que sur les plateformes mobiles et non sur Windows ou macOS. Ainsi, les entreprises de réseaux sociaux s’appuient désormais sur d’autres moyens pour développer leur activité par la publicité. Certaines applications ont été trouvées en forçant les utilisateurs à autoriser le suivi des autorisations en refusant les fonctionnalités de base.

La nouvelle politique d’Apple va obliger les plateformes sociales et d’autres applications à être plus créatives avec leurs publicités. Qu’il s’agisse de se concentrer sur les appareils Android ou d’investir dans l’activité publicitaire d’Apple, elles devront trouver une autre source de revenus qui n’implique pas de suivre les gens sur leur iPhone.

Tags : AppleFacebookTwitterYouTube
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.