close
OS

Microsoft exclut les PC non pris en charge des tests de Windows 11

Microsoft exclut les PC non pris en charge des tests de Windows 11

Microsoft envoie un avertissement à ceux qui ont réussi à tester la version bêta de Windows 11 sur du matériel non pris en charge. Il est maintenant temps de revenir à Windows 10, car votre appareil n’est plus éligible pour rejoindre le programme Windows Insider sur Windows 11.

Si le message peut sembler choquant, il est en fait préparé de longue date. Lorsque Microsoft a annoncé Windows 11 pour la première fois au mois de juin, elle avait autorisé tous les membres Windows Insider qui testaient déjà les précédentes builds de Windows 10 à tester le système d’exploitation en version bêta. Il s’agissait d’un cadeau de remerciement « d’exception limitée » aux fans de Windows, mais maintenant que la date de sortie officielle de Windows 11 a été annoncée pour le 5 octobre, Microsoft est prête à passer à autre chose.

En gros, cette nouvelle signifie que si vous êtes un Windows Insider et que votre PC ne répond pas aux spécifications minimales, alors vous ne pouvez plus tester en bêta les nouvelles builds de Windows 11 et profiter des nouvelles fonctionnalités. Le message reflète cela, suggérant « Veuillez installer Windows 10 pour participer au programme Windows Insider dans le canal Release Preview ».

Vous pourrez toutefois rester sur Windows 11 si vous le souhaitez, et recevoir des mises à jour cumulatives jusqu’au 5 octobre, date de la disponibilité générale de Windows 11. C’est ce qu’a déclaré Brandon LeBlanc, un responsable de programme senior de l’équipe Windows Insider.

Si vous voyez ce message sur votre PC Windows 11, il est préférable d’utiliser un fichier ISO Windows 10 pour revenir à Windows 10. Microsoft propose ces fichiers sur le site de téléchargement de Windows 10, et vous pouvez en utiliser un pour effectuer une rétrogradation sur place vers Windows 10. Il suffit de double-cliquer sur le fichier ISO pour le monter une fois qu’il est téléchargé, puis d’exécuter le programme d’installation de Windows 10. Gardez à l’esprit que vous risquez de perdre vos fichiers et vos applications, car vous allez rétrograder vers Windows 10.

Par ailleurs, si cela fait 10 jours que vous avez effectué la mise à niveau vers Windows 11 sur un PC non pris en charge, vous pouvez effectuer un retour en arrière vers Windows 10. Vous pouvez le faire depuis la section Windows Update de l’application de paramètres de Windows 11. Cette méthode permet de conserver vos fichiers en place.

Une solution, mais un gros MAIS

Microsoft a tenté de justifier ses exigences matérielles minimales pour Windows 11 par un souci de sécurité et de fiabilité, mais certains PC vendus il y a quelques années seulement ne peuvent toujours pas être mis à niveau. Windows 11 élève le niveau de sécurité de base au niveau du processeur, et Microsoft a clairement indiqué qu’il souhaitait appliquer ou prendre en charge le module de plateforme de confiance (TPM), le démarrage sécurisé UEFI et les méthodes de sécurité basées sur la virtualisation.

Cette nouvelle est rude pour la plupart des fans de Windows qui ne disposent pas d’un PC répondant aux exigences de Windows 11 de Microsoft. Microsoft a toutefois laissé entendre qu’elle pourrait permettre aux utilisateurs de Windows et aux entreprises d’installer Windows 11 sur du matériel non pris en charge avec des fichiers ISO. Toutefois, cela se ferait au risque de ne pas recevoir les mises à jour de sécurité. Microsoft suggère toujours à ceux qui ne peuvent pas exécuter Windows 11 de rester sous Windows 10, car c’est « le bon choix ».

Tags : MicrosoftPCWindows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.