close
OS

Parallels Desktop 17 pour Mac est prêt pour Windows 11

Parallels Desktop 17 pour Mac est prêt pour Windows 11 et les jeux vidéo

Alors que Windows 11 arrive sur les PC et ordinateurs portables compatibles plus tard cette année, vous pouvez également l’installer sur les Mac, même ceux qui n’ont pas Boot Camp. L’émulateur Windows de Parallels a récemment annoncé sa version de nouvelle génération, Parallels Desktop 17, qui permet aux utilisateurs de Mac (même ceux avec des Macs M1 et macOS Monterey) d’exécuter Windows 11 sur leurs appareils.

Pour ceux qui l’ignorent, Parallels Desktop est un logiciel de virtualisation matérielle pour Mac qui permet aux utilisateurs d’exécuter Windows sur des machines macOS. Ce logiciel prend en charge les Macs Intel et M1 et peut également exécuter les versions previews de Windows 11. Cependant, il y a un problème pour ceux qui exécutent le logiciel sur des systèmes basés sur ARM.

Ainsi, le problème pour les utilisateurs de Mac M1 est que Parallels ne leur permettra d’émuler Windows on ARM que sur les machines basées sur une architecture ARM. Cela signifie essentiellement que les utilisateurs de Mac M1 seront limités à la version de Windows on ARM, qui est généralement un peu instable. Donc, si vous voulez exécuter le système d’exploitation Windows on ARM sur vos Mac M1, je vous recommande de procéder avec prudence, car l’émulation x86 de Windows on ARM a été assez imprévisible et l’émulation x64 a encore besoin de quelques améliorations significatives.

En fait, si vous souhaitez exécuter une version virtualisée de Windows sur votre Mac M1, vous devrez faire face aux mêmes problèmes que si vous exécutiez Windows sur n’importe quelle autre machine ARM.

Toutefois, si les utilisateurs d’un Mac M1 doivent faire face aux problèmes susmentionnés, ils bénéficieront également de certains avantages s’ils viennent de Parallels 16. Selon la société, Parallels Desktop 17 permettra aux utilisateurs de M1 d’obtenir une performance DirectX 11 28 % supérieure et des temps de démarrage jusqu’à 33 % plus rapides pour Windows 10 sur les VM Arm Insider Preview. En outre, les performances graphiques 2D seront 25 % plus rapides et les performances OpenGL jusqu’à 6 fois plus rapides, ce qui, selon Parallels, sera disponible pour les VM Windows sur les Mac Intel et M1.

À partir de 79,99 euros

Il y a d’autres améliorations sous le capot avec Parallels 17 (par exemple, c’est maintenant une application universelle), et elle obtient également la prise en charge de macOS Monterey — le logiciel de virtualisation pourra fonctionner sur les ordinateurs macOS 12, ainsi que créer des ordinateurs virtuels. Il y a également des améliorations dans l’expérience du glisser-déposer entre les applications Windows et macOS, ainsi qu’un meilleur contrôle des ressources allouées aux machines virtuelles.

Si vous voulez la version normale de Parallels Desktop 17, vous avez le choix entre un abonnement pour 79,99 euros par an ou une licence perpétuelle pour 99,99 euros. Si vous aviez une licence perpétuelle pour une version précédente de Parallels, vous pouvez passer à la version 17 pour 49,99 euros. Il existe également des éditions Pro et Business qui coûtent 99,99 euros par an.

Tags : macMacOSParallels 17Windows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.