close
Apps

Instagram teste un autocollant « re-partager » pour faciliter le partage

Instagram teste un autocollant « re-partager » pour faciliter le partage

Instagram expérimente en offrant aux utilisateurs de nouvelles façons de promouvoir le contenu d’autres personnes sur le réseau de partage de photos. Certes l’initiative pourrait stimuler l’engagement, mais elle pourrait ouvrir la porte à plus de désinformation virale.

Le populaire réseau social de photos a annoncé mardi qu’elle donnerait aux titulaires de comptes la possibilité d’ajouter un autocollant « re-partager » en haut de leurs Stories Instagram.

Lorsqu’il est sélectionné, un onglet « récemment consulté » apparaît et permet aux utilisateurs de choisir parmi les posts qu’ils ont vus au cours de la dernière heure, enregistrés ou publiés, qu’ils peuvent ensuite partager dans leur story. Ils peuvent insérer du contenu vidéo IGTV et des Reels.

Vishal Shah, chef de produit d’Instagram, a déclaré dans une interview que l’entreprise essaie de rendre le contenu reposté plus intéressant pour le public, qui préfère généralement voir des posts originaux dans les Stories Instagram. À la fin de l’année dernière, la société a testé la désactivation totale de la possibilité de re-partager des publications sur les Stories Instagram.

« Nous pensons que les re-partages sont importants », a déclaré Shah. « Nous pensons qu’ils devraient toujours exister, mais nous pensons que les gens devraient être vraiment délibérés quant au moment où ils les utilisent ».

Attention à la désinformation

Le mois dernier, Instagram a également annoncé qu’elle expérimentait la possibilité de donner à davantage d’utilisateurs la possibilité d’ajouter des liens à leurs Stories. Selon les règles actuelles, seuls les utilisateurs ayant des comptes vérifiés, des pages professionnelles ou un nombre élevé d’abonnés ont la possibilité de poster des liens dans leurs Stories. Les autres utilisateurs peuvent afficher des liens dans leur biographie.

L’ajout de liens pourrait également créer davantage d’opportunités pour Facebook et Instagram d’être utilisés pour diffuser des informations erronées. Pendant la pandémie, les influenceurs des réseaux sociaux ont semé le doute sur les vaccins liés à la Covid-19 pendant une année entière avant que Facebook ne prenne des mesures significatives. La désinformation sur le coronavirus était particulièrement prononcée sur les réseaux sociaux, où les messages qui suscitent des émotions ont plus de chances d’être vus par un plus grand nombre d’utilisateurs.

Shah a déclaré que l’entreprise évaluera la propagation de la désinformation à mesure qu’elle testera la nouvelle fonctionnalité.

Tags : Instagram
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.