close
Tests

Test du Microsoft Surface Laptop 4 (15 pouces) : l’ordinateur portable Surface ultime

Test du Microsoft Surface Laptop 4 (15 pouces) : l'ultime ordinateur portable Surface

Lorsque Microsoft a présenté pour la première fois le Surface Laptop en 2017, il s’agissait vraisemblablement du meilleur produit Surface. Des années plus tard, beaucoup de choses ont changé pour Microsoft, mais étonnamment, le Surface Laptop n’a pas changé (sauf pour le modèle de 15 pouces ajouté comme alternative au modèle original de 13,5 pouces).

Et alors que tout se cache dans les détails, le nouveau Surface Laptop 4 doté d’une puce Ryzen 4000 est vraiment fantastique. Oui, le Surface Laptop 4 est une nette amélioration, à tel point que je me tourne vers le modèle de 15 pouces. Mais, comme d’habitude, il y a des domaines importants où Microsoft peut encore s’améliorer.

Quant à savoir quel modèle choisir — Intel ou AMD — le choix est compliqué, mais l’essentiel est que les deux sont d’excellentes options.

Lorsque le Surface Laptop a été annoncé pour la première fois, il présentait un design remarquablement intéressant. Microsoft a continué à défendre ses écrans au format 3:2, et le Surface Laptop était le premier ordinateur portable à offrir ce format dans les temps modernes. En outre, l’équipe de conception a équipé le Surface Laptop, qui n’était alors proposé qu’en 13,5 pouces, d’un clavier en Alcantara, unique en son genre. Microsoft a ensuite rafraîchi le Surface Laptop, et a ajouté un modèle plus grand de 15 pouces en option, ainsi que des modèles avec et sans le clavier en Alcantara, du moins dans la gamme de 13,5 pouces. Le modèle 15 pouces n’a jamais proposé l’option tissu.

Surface Laptop 4: design et caractéristiques

Le Surface Laptop 4 peut être décrit comme étant minimaliste. Empruntant à la philosophie de design de Dieter Rams, Microsoft veut un ordinateur portable propre, discret et facile à comprendre, où « le moins est le plus ». C’est réussi.

Il n’y a que quatre ports : Type-A, Type-C, et une prise casque sur le côté gauche. Sur la droite se trouve le port propriétaire Surface Connect (utilisé avec le chargeur de 65 watts ou l’extension de port par le Surface Dock). Il n’y a pas de port Thunderbolt 4, bien que Intel l’ait intégré dans les puces de 11e génération. La raison de cette omission peut être due à l’offre de processeurs AMD, où l’ajout de la spécification du port est difficile (et peut-être même politique).

Le châssis noir mat est impeccable grâce à un seul logo sur le couvercle avec une finition miroir. Bien que le noir mat soit joli, il ramasse rapidement les traces de doigts, ce qui signifie qu’il faut l’essuyer de temps en temps qu’il reste un minimum propre. Le châssis platine est une meilleure option pour ceux qui détestent la vue de telles marques. Cependant, vous êtes alors limité à une puce Intel comme choix de processeur, au moins pour la série de 15 pouces.

Le design incliné du châssis est lisse, sans bords tranchants. Le couvercle de l’écran peut être ouvert d’une seule main, et il y a peu de flexion sur l’ensemble du corps. En général, c’est dans la partie inférieure d’un ordinateur portable que l’on trouve les grands évents pour le processeur, mais Microsoft les pousse vers le bord arrière. Cela signifie que lorsque vous avez l’ordinateur sur vos genoux, vous ne bloquez jamais les évents, et cela se traduit par un design plus propre (et probablement un châssis plus froid). De tels détails sont faciles à négliger, mais peu d’ordinateurs portables vont aussi loin pour cacher les composants nécessaires en raison de la complexité de leur mise en œuvre.

Un focus sur les haut-parleurs

Il n’y a pas de haut-parleurs visibles sur le Surface Laptop — un autre trait de conception unique que l’on ne trouve sur aucun autre PC. Microsoft les cache au contraire sous le clavier. Malgré son statut non visible, l’audio est bien au-dessus de la moyenne, ce qui est seulement amélioré cette année par l’inclusion de Dolby Atmos. Dolby Atmos est une solution de pilote logiciel qui augmente les capacités spatiales des haut-parleurs pendant la lecture de musique, mais surtout pendant les films modernes optimisés pour la norme.

Le clavier et le trackpad, comme toujours avec la gamme Surface, placent la barre très haut. La course des touches, leur taille et la sensation générale sont parmi les meilleures du marché. Le rétroéclairage à trois niveaux permet de voir facilement le clavier dans des situations de faible luminosité. Si certains déplorent l’absence de pavé numérique sur le modèle de 15 pouces, Microsoft privilégie une expérience plus pure (et que je préfère). Le trackpad est grand, et a un clic relativement silencieux lorsqu’il est enfoncé.

Dans l’ensemble, le design sera apprécié de tous, même s’il semble un peu familier. Le Surface Laptop 4 offre une sensation de qualité et, avec ses 1,5 kg, cet ordinateur portable de 15 pouces est également léger. Microsoft n’a pas mis à jour le design depuis quelques générations, mais plusieurs années plus tard, le Surface Laptop 4 est toujours un ordinateur portable de bonne facture.

Surface Laptop 4: écran et caméras

Un domaine sur lequel Microsoft s’est vraiment concentrée est celui des écrans, essentiellement depuis le lancement de la Surface Pro 4 et du Surface Book en 2016. Depuis cette époque, Microsoft est l’un des très rares fabricants à calibrer matériellement chaque écran à l’usine. Microsoft a également adopté le format 3:2 pour l’ensemble de la gamme Surface, depuis le petit Surface Go jusqu’au Surface Studio de 28,5 pouces. Sur les ordinateurs portables, la hauteur supplémentaire offerte par l’écran plus grand permet un meilleur flux de travail pour la plupart des tâches, bien qu’elle augmente le letterboxing pour le visionnage des médias qui sont livrés en 16:9.

Malheureusement, il n’y a pas de nouvelles améliorations apportées à l’écran du Surface Laptop 4. Il s’agit toujours du même écran LCD PixelSense de 15 pouces, d’une résolution de 2 496 x 1 664 pixels, avec un ratio hauteur/largeur 3:2. Les 201 pixels par pouce (ppp) sont légèrement inférieurs à ceux du Surface Pro 7 (267 ppp) et du Surface Book 3 (260 ppp), mais ce n’est pas perceptible.

Le Surface Laptop 4 prend en charge la saisie au stylet avec le Surface Pen (non inclus), mais l’écran ne s’ouvre pas à 180 degrés, et il n’y a pas non plus d’endroit pour garder le stylo en transit. Cependant, en cas de besoin, le stylet est idéal pour signer un document ou prendre une note rapide.

La précision de l’affichage est typique, mais peu remarquable, avec 97 % sRGB, 72 % AdobeRGB, et 75 % DCI-P3. La luminosité culmine à une moyenne de 399 nits au centre, avec seulement 6,3 nits de luminosité lorsqu’elle est réglée sur zéro, ce qui rend cet ordinateur portable facile à utiliser dans l’obscurité de la nuit sans être trop lumineux.

Microsoft n’inclut toujours pas de traitement anti-reflet (à ne pas confondre avec anti-reflet/mat) pour réduire la fatigue oculaire. Il ne prend pas non plus en charge le HDR pour un contraste plus éclatant, ni le wide color-gamut (WCG) pour ceux qui ont besoin d’un travail précis sur les couleurs pour la photographie ou la vidéo. De telles fonctionnalités sont maintenant de plus en plus courantes, mais Microsoft n’est toujours pas intéressée à les ajouter à sa gamme Surface.

D’excellentes couleurs

Les couleurs, le contraste et l’éclat sont tous bons, avec une luminosité très uniforme. Microsoft a le mérite d’avoir l’un des écrans les plus fins dans un ordinateur portable, mais les bords sont toujours de grande taille.

Microsoft excelle néanmoins dans le domaine de la caméra web. Même avec une résolution de seulement 720P (inférieure à celle des Surface Pro et Pro X à 1080P), c’est une excellente caméra qui est bien meilleure que n’importe quel autre ordinateur portable haut de gamme de cette catégorie. Cependant, après la pandémie, il aurait été agréable de voir encore plus d’améliorations mineures dans le matériel pour correspondre à la nouvelle norme.

Surface Laptop 4: performances et batterie

Sur le Surface Laptop 3, la disparité d’autonomie entre la puce AMD Picasso et la puce Intel Ice Lake était un facteur suffisamment important en soi pour qu’il soit difficile de recommander le Surface Laptop 3 alimenté par AMD plutôt que la version Intel. Cependant, pour cette génération, les rôles sont inversés.

Les performances du Surface Laptop 4 avec la puce AMD Ryzen 7 (4000 Mobile) sont remarquables et constituent une amélioration majeure par rapport aux modèles Ryzen 3000 de l’année dernière. Alors que certains déploreront que Microsoft n’utilise pas les nouvelles puces Ryzen 5000 Mobile, les gains entre cette dernière et la série 4000 sont nettement moins importants que ceux entre Ryzen 3000 et 4000 Mobile.

Comparé à d’autres puces, y compris la 11e génération d’Intel et même le processeur M1 d’Apple, le choix se complique rapidement. Ceux qui espèrent un vainqueur clair entre Intel, AMD et Apple seront cruellement déçus, car chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Si l’on met de côté les benchmarks, le Surface Laptop 4 semble très rapide et réactif, bien plus que le Surface Laptop 3. Bien que le Ryzen 7 perde en performance globale sur la batterie, où je l’utilise la plupart du temps, il reste exceptionnellement compétent et agréable. Le Surface Laptop 4 sort également très rapidement de la veille, de sorte qu’au moment où le couvercle est ouvert, la caméra infrarouge Windows Hello vous connecte déjà au système d’exploitation.

Autonomie de 8 heures

L’autonomie de la batterie est décente, même si le Surface Laptop de 15 pouces a la même batterie que le 13,5 pouces. Dans la réalité, l’autonomie de la batterie semble atteindre la barre des 8 heures et devrait convenir à la plupart des gens.

Microsoft livre le Surface Laptop 4 avec un adaptateur électrique de 65 watts, qui se fixe magnétiquement sur le côté droit de l’appareil, sur le port Surface Connect. Microsoft continue de fournir un port USB Type-A de 5 watts sur l’adaptateur d’alimentation lui-même, qui fonctionne très bien pour charger un appareil auxiliaire tel qu’un smartphone à partir du même chargeur, et c’est une excellente fonctionnalité. Cela laisse 60 watts pour l’ordinateur portable à partir de l’adaptateur d’alimentation.

Il y a également un port USB Type-C sur le côté gauche qui vous permettra de charger à partir d’un câble USB Type-C si nécessaire.

Surface Laptop 4 : verdict

Ce qui fait d’une Surface une Surface, c’est l’attention portée par Microsoft aux détails et à la somme de ses composants. C’est quelque chose que l’on ne « comprend » qu’en l’utilisant soi-même. Cela est particulièrement vrai pour le Surface Laptop, qui reste l’un des ordinateurs portables les plus agréables à utiliser.

Bien sûr, il y a des petits couacs. Le fait de travailler principalement sur secteur ou sur batterie peut avoir un impact sur votre choix de processeur. AMD obtient l’autonomie sur batterie, mais Intel obtient les performances mobiles. Lorsqu’il est branché, AMD domine, mais seulement si vous n’avez pas besoin d’un GPU puissant. Si vous travaillez principalement dans des scénarios d’applications multi-cœurs, optez pour AMD, mais Intel est le gagnant si vous utilisez des applications single-cœur.

Tout cela est excessivement compliqué, et la plupart des gens n’ont pas de réponses uniques à ces questions. Au lieu de cela, « ça dépend ». La seule chose à retenir est qu’il n’y a pas de vainqueur clair entre les deux processeurs, et l’une ou l’autre option est très bien.

Review overview

Design 8
Écran 9
Caractéristiques 9
Caméras 8.5
Autonomie 8.5
Logiciel 8.5

Summary

8.6 Très bon Le Surface Laptop 4 pourrait bien être l'un des meilleurs ordinateurs portables pour les écrivains, avec l'un des meilleurs claviers que j'ai jamais utilisés. Il aurait besoin de quelques ports supplémentaires, mais c'est un ordinateur portable facile à recommander à tous ceux qui sont amenés à taper beaucoup.

Tags : MicrosoftSurface Laptop 4
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.