close
Réseaux sociaux

Twitter pourrait travailler sur des réactions comme sur Facebook

Twitter pourrait travailler sur des réactions comme sur Facebook

Deux mois après que Twitter ait demandé à ses utilisateurs leur avis sur la possibilité d’avoir plus que le simple « J’aime » pour réagir aux tweets, nous avons un aperçu de ce à quoi cette idée pourrait ressembler.

Selon Jane Manchun Wong, Twitter travaille actuellement à l’ajout de nouvelles façons d’exprimer ce que vous ressentez à propos des tweets que vous voyez sur votre timeline. Le « j’aime » de Twitter en forme de cœur, qui était à l’origine l’option de favoris en forme d’étoile avant d’être modifié en 2015, pourrait bientôt être accompagné d’une poignée d’autres emojis de réaction.

La nouvelle fonctionnalité semble être assez analogue aux réactions que Facebook a ajoutées en 2016. Cependant, les réactions de Twitter diffèrent très légèrement (certaines n’ont pas encore leur propre icône, mais Wong note qu’elles sont en cours d’élaboration).

Lorsque vous réagissez à un tweet, vous constaterez qu’à la place d’une réaction d’amour (les « J’aime » sur Twitter sont déjà représentés par un cœur), vous avez la possibilité d’encourager les tweets avec lesquels vous êtes d’accord ou les personnes que vous souhaitez soutenir.

Par ailleurs, au lieu d’une réaction de colère, il y a un Hmm, qui représente vraisemblablement la réflexion ou la curiosité. La raison de ce changement est probablement liée à l’enquête Twitter de mars 2021 qui demandait aux utilisateurs de donner leur avis sur le potentiel ajout de tweets de réaction.

À l’époque, il semblait qu’un bon nombre d’utilisateurs étaient d’accord pour dire qu’ils n’aimaient pas l’idée de réactions « négatives » (par exemple, désapprouver, déclasser, etc.). En fait, certains ont même menacé de quitter entièrement le site si Twitter devait alimenter le feu de la haine, pour ainsi dire.

Colère et haine sur Twitter

Tous les réseaux sociaux doivent faire face à des formes de colère et de haine, car ils offrent aux utilisateurs une plateforme et la liberté de publier à peu près tout ce qu’ils veulent. Mais, c’est sur Twitter que la situation est la plus grave, et de loin. Twitter semble être le premier endroit où les internautes vont se défouler lorsqu’ils sont gênés, ennuyés ou irrités par quelque chose. En fait, la situation est telle que l’entreprise a ressenti le besoin d’ajouter une invite vous demandant de reconsidérer l’envoi de votre tweet s’il contient des propos haineux.

Bien que l’absence d’une option de colère n’empêchera certainement pas les utilisateurs d’exprimer cette même émotion par le biais de citations dans les tweets et les réponses, cela semble être un pas dans la bonne direction si la plateforme devait vraiment mettre en œuvre des tweets de réaction.

Tags : Twitter
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.