close
Navigateurs Web

Le nouveau mode Enfants de Microsoft Edge est une fonction indispensable

Microsoft lance aujourd’hui un nouveau mode Enfants pour son navigateur Edge. Il est intégré directement à Microsoft Edge sur Windows et macOS sous la forme d’une option gratuite simple à activer et dont la gestion ne demande pas beaucoup de travail aux parents. Comme on peut s’y attendre, ce mode est conçu pour protéger les jeunes utilisateurs des côtés les plus sombres d’Internet tout en leur permettant d’accéder aux vastes ressources disponibles en ligne. Les parents disposent d’un contrôle étendu sur ce nouveau mode, qui comprend différentes expériences en fonction de la tranche d’âge.

Microsoft n’est pas étrangère au fait de donner aux parents le contrôle des activités de leurs enfants. Il existe déjà Microsoft Family Safety, qui permet aux parents de créer un environnement sûr et sain pour leur famille en contrôlant le contenu numérique par le biais d’un compte Microsoft pour l’enfant ou la famille. Toutefois, le mode Enfants de Edge s’appuie sur ces éléments et se veut complémentaire.

Microsoft a conçu ce mode « Enfants » en fonction du scénario dans lequel les parents peuvent remettre un ordinateur portable à un enfant pour le laisser naviguer sur le Web. Le mode peut être activé en le sélectionnant dans l’option de profil Edge, et il verrouillera les enfants dans le navigateur Edge avec un accès uniquement aux sites approuvés.

Une fois que vous avez déclenché le mode Enfants, vous avez la possibilité de choisir entre 5 à 8 ans et 9 à 12 ans. Les deux tranches d’âge comprennent le plus haut niveau de prévention du suivi dans Edge et le strict Bing SafeSearch pour filtrer les textes, images et vidéos pour adultes dans les recherches. Microsoft a fourni 70 sites populaires pour enfants dans une liste d’autorisation automatique, mais les parents devront ajouter individuellement tout site supplémentaire.

Ce mode spécial empêche les raccourcis clavier Windows les plus populaires de fonctionner pour empêcher les enfants de sortir, mais les mêmes restrictions de raccourcis ne sont pas en place sur macOS, malheureusement. Une fois le mode Enfants activé, un adulte devra saisir ses informations d’identification Windows ou macOS pour quitter le mode Enfants et revenir à la navigation normale.

Demander la permission

Si un enfant tente de consulter un site qui ne figure pas dans la liste, il dispose d’une page de blocage où il peut demander la permission à l’adulte. Comme il est axé sur la confidentialité et localisé sur l’appareil, le mode Enfants ne nécessite pas de compte Microsoft et ne synchronisera pas votre liste de sites Web approuvés entre les appareils. Malheureusement, cela signifie que vous devrez configurer plusieurs listes si vous avez plus d’un PC ou d’un ordinateur portable partagé.

La tranche d’âge supérieure de 9 à 12 ans comprend également un flux d’actualités sur la nouvelle page d’onglet en mode Enfants, avec des articles sélectionnés de MSN for Kids. Il ne s’agira pas de nouvelles d’actualité ni de l’occasion pour votre enfant de se plonger dans la politique à un jeune âge, car les sujets seront davantage axés sur la science, les faits amusants et les animaux plutôt que sur les dernières nouvelles concernant la pandémie ou la géopolitique.

Un monde personnalisable

Une fois le mode Enfants activé, il est également possible de personnaliser les thèmes, les couleurs et l’arrière-plan du nouvel onglet. Microsoft s’est même associée à Disney et Pixar pour proposer des thèmes spéciaux comme La petite sirène, Finding Nemo, et bien d’autres.

Microsoft considère qu’il s’agit d’un « changement de jeu pour les parents », et la simplicité et la facilité d’utilisation sont certainement rafraîchissantes à voir.

Le mode Enfants sera disponible dans Microsoft Edge aujourd’hui pour Windows et macOS aux utilisateurs résidents aux États-Unis. Il n’y a pas d’information sur un déploiement à grande échelle pour le moment.

Tags : EdgeMicrosoft
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.