close
Web

YouTube teste de masquer le nombre de « Je n’aime pas » sur les vidéos

YouTube teste de masquer le nombre de « Je n’aime pas » sur les vidéos

Êtes-vous un amateur de YouTube qui est obsédé par les « j’aime » et les « je n’aime pas » d’une vidéo ? YouTube a annoncé qu’il expérimentait le masquage des « Je n’aime pas » pour décourager les « foules d’aversion » de déclasser délibérément les vidéos des créateurs et des chaînes. L’expérience est une mise en œuvre différente des solutions dont l’entreprise avait précédemment discuté, mais elle est analogue à d’autres tentatives que des plateformes comme Instagram ont prises pour stopper les attaques ciblées.

Dans le cadre de la configuration actuelle, les statistiques concernant les « j’aime » et les « je n’aime pas » sont consultables sur la page individuelle YouTube Studio d’un créateur, mais seulement les « j’aime » seront affichés publiquement sur une vidéo.

Dans une page de support expliquant le test, YouTube indique que les « je n’aime pas » peuvent avoir un impact négatif sur le bien-être d’un créateur et « peuvent motiver une campagne ciblée d’aversion sur la vidéo d’un créateur ». En gros, l’idée est que le fait de voir un nombre d’aversions et de le voir augmenter pourrait être une motivation suffisante pour participer et faire grossir ce dernier.

Pour clarifier, le bouton « Je n’aime pas » sera toujours présent et les utilisateurs pourront cliquer dessus. Mais, le nombre total de « Je n’aime pas » ne sera pas affiché. Cependant, cela ne concerne que les téléspectateurs. Quant aux créateurs, ils pourront toujours voir et afficher le nombre total de désapprobations dans YouTube Studio.

Cette nouvelle expérience pourrait être une nouvelle direction prise par YouTube. L’entreprise réfléchit depuis quelques années à ce qu’elle doit faire, et il semble que YouTube soit sur le point de prendre une décision.

Un test logique

Lorsque YouTube a annoncé pour la première fois qu’elle cherchait à résoudre les problèmes liés aux désapprobations, la plateforme a envisagé trois idées : masquer les chiffres des « j’aime » et « je n’aime pas », rendre plus difficile le fait de ne pas aimer quelque chose en exigeant une interaction supplémentaire, ou supprimer complètement ces deux interactions. Ce test fait la moitié de ce que la première option promettait, et il est assez logique. Si le nombre de « je n’aime pas » est le problème, pourquoi ne pas simplement les cacher et voir ce qui se passe ?

YouTube ne teste pas le masquage de « je n’aime pas » sur toutes les vidéos des créateurs, mais si vous les remarquez sur votre page ou si vous avez une opinion en tant que spectateur, YouTube recueille les réactions sur son site.

Tags : YouTube
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.