close
Automobile

Tesla fermera ses portes si ses voitures sont utilisées pour l’espionnage en Chine et ailleurs

Tesla fermera ses portes si ses voitures sont utilisées pour l'espionnage en Chine et ailleurs

Les voitures électriques Tesla sont également équipées de nombreuses caméras et de composants de suivi pour rendre la voiture entièrement automatique par nature.

Ainsi, citant le potentiel risque d’espionnage des opérations gouvernementales et militaires, l’armée chinoise a décidé d’interdire aux voitures Tesla d’entrer dans ses locaux. S’exprimant sur le sujet, le chef de Tesla, Elon Musk, a déclaré qu’il fermerait l’entreprise s’il découvrait que les voitures sont utilisées pour espionner.

Selon un rapport de Reuters, l’armée chinoise a interdit aux voitures Tesla d’entrer dans ses complexes en début de semaine dernière. Cette mesure a été prise pour des raisons de sécurité, les véhicules Tesla étant équipés de caméras. Les autorités chinoises pensent donc que les voitures pourraient être utilisées pour collecter des informations gouvernementales afin d’espionner le pays.

Le sujet a été abordé lors d’une réunion controversée des hauts diplomates chinois et américains en Alaska la semaine dernière. Il s’agissait de la première interaction en personne entre les deux pays depuis l’entrée en fonction du président américain Joe Biden en janvier.

Maintenant, commentant le sujet, Elon Musk a déclaré samedi que sa société Tesla serait fermée si ses voitures étaient utilisées à des fins d’espionnage. « Il y a une très forte incitation pour nous à être très confidentiels avec toute information », a déclaré Musk à un forum chinois renommé lors d’une discussion virtuelle. « Si Tesla utilisait des voitures à des fins d’espionnage en Chine ou ailleurs, nous serions fermés », a-t-il ajouté.

Musk répond agressivement

Ainsi, Musk a exhorté à une plus grande confiance mutuelle entre les pays, dans ses remarques au China Development Forum, une réunion commerciale de haut niveau organisée par une fondation relevant du Conseil d’État. Comme le note Bloomberg, Tesla et son dirigeant ont adopté un ton différent avec les autorités chinoises qu’avec leurs homologues américains.

La Chine est un marché énorme pour Tesla et pour les véhicules électriques ; selon Reuters, le constructeur automobile a vendu 147 445 véhicules dans le pays l’année dernière, ce qui représente 30 % de son total mondial.

Tags : chineElon MuskTesla
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.