close
Périphériques

DJI lance son nouveau drone FPV avec une caméra 4K et pilotable par des lunettes

DJI vient de révéler son drone FPV, et promet d’être un passionnant croisement entre un drone de course et une caméra cinématographique comme le DJI Mavic Air 2. Le FPV de DJI diffère des autres drones de la société sur un point essentiel : au lieu de le piloter par un flux vidéo sur l’écran d’un contrôleur, vous obtenez une vue de bord grâce à des lunettes.

En ce sens, le DJI FPV est analogue aux drones de course, qui sont devenus de plus en plus populaires avec la montée des compétitions professionnelles. Mais, le nouveau drone de DJI est moins destiné aux courses et plus aux débutants qui veulent tenter l’expérience du FPV tout en tournant des vidéos aériennes 4K.

Bien que le FPV de la DJI ne puisse pas tout à fait égaler la vitesse de pointe de 200 km/h des drones de course professionnels, il est plus agile et plus nerveux que n’importe quel drone de Mavic, grâce à sa vitesse de pointe de 140 km/h et à sa capacité à passer de 0 à 100 km/h en seulement deux secondes.

Les drones FPV (ou First Person View) sont des drones qui volent à l’aide d’une paire de lunettes, ce qui permet au pilote d’avoir un flux vidéo en direct du drone pendant qu’il vole, plus un contrôleur. Ce système diffère des drones traditionnels, qui envoient leur vidéo à un contrôleur ou à l’écran d’un smartphone.

C’est la combinaison de ces vitesses avec les talents de cinéaste du FPV DJI qui promet d’en faire un drone unique. Il peut tourner des vidéos en 4K à 60 fps avec une stabilisation d’image RockSteady et un débit binaire décent de 120 Mb/s, le tout grâce à son objectif grand-angle de 150 degrés. Le capteur CMOS de 1/2.3 pouces du FPV est plus petit que ceux des drones DJI Mavic 2 Pro et Mavic Air 2, mais de la même taille que la puce du DJI Mini 2. Cela signifie que vous pouvez vous attendre à des vidéos et des images de qualité décente sous un bon éclairage, même si vous utilisez un objectif très grand-angle.

Une sensation de vol époustouflante

Mais le point fort du DJI FPV est vraiment cette capacité d’obtenir une vue envoûtante des paysages et des décors grâce aux lunettes DJI V2 incluses, et aussi la possibilité de le contrôler à l’aide du nouveau contrôleur de mouvement à une main de DJI, qui permet de piloter le drone par des mouvements de la main.

Dans le pack standard du DJI FPV Combo, vous obtenez le drone, une télécommande standard, les lunettes FPV V2 et tous les autres accessoires dans les images ci-dessous. Mais DJI vend également le contrôleur de mouvement optionnel, qui promet de vous permettre de piloter le drone en utilisant les mouvements de vos mains.

La sécurité d’abord ?

Le grand défi technique des drones FPV a toujours été la latence — en d’autres termes, un retard dans le transfert de données entre le drone et les lunettes. Même un léger décalage peut signifier que le drone se trouve à quelques mètres de la position que le pilote voit dans son casque, mais DJI prétend avoir résolu ce problème avec la dernière version de sa technologie Ocusync, appelée O3. Celle-ci promet d’envoyer un flux à haut débit de 50 Mb/s aux lunettes et apporte apparemment une nouvelle technologie anti-interférences pour garantir une alimentation fiable.

Malgré ces promesses de fiabilité de l’O3, il y aura naturellement des problèmes de sécurité à l’idée que des débutants pilotent un drone de 140 km/h en utilisant un casque pour guider leurs mouvements. Mais, DJI pense une fois de plus que la combinaison de ses caractéristiques de sécurité et des lois sur les drones suffira à garantir la sécurité du vol.

Le DJI FPV est disponible à l’achat dès aujourd’hui au prix de 1 349 euros.

Tags : DJIdroneFPV
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.