Fermer
OS

Android 12 : la version pour les développeurs disponible avec de nombreuses mises à jour

Android 12 : la version pour les développeurs disponible avec de nombreuses mises à jour

Google vient de publier un aperçu pour les développeurs de la prochaine version d’Android, Android 12, uniquement pour les appareils Pixel. Comme c’est la norme pour Google, les toutes premières previews d’Android sont pleines de changements pour les développeurs. Android 12 contient des mises à jour sur la façon dont le système d’exploitation gère les images, les vidéos et les futures mises à jour de sécurité.

C’est également la norme pour Google de réserver certains des principaux changements d’interface utilisateur pour sa conférence I/O, qui se tient généralement en mai. Bien que cet aperçu pour les développeurs comprenne quelques modifications de l’interface utilisateur pour les notifications, nul doute que Google va garder des éléments en réserve jusqu’à sa conférence.

Cette nouvelle mise à jour est disponible pour les smartphones Pixel 3 et plus récents, mais elle doit être installée manuellement en flashant votre appareil. Elle est probablement loin d’être prête pour une utilisation quotidienne, mais Google promet de poursuivre son programme bêta pour les utilisateurs réguliers plus tard dans l’année.

Bien que le but de cette première preview soit de donner aux développeurs un coup de pouce pour préparer leurs applications à la nouvelle version d’Android, il existe encore des fonctionnalités qui devraient faire une différence tangible pour les utilisateurs. Plus précisément, Android va devenir plus apte à gérer différents types de médias.

Un gros travail sur la gestion des médias

Il y aura une nouvelle couche de transcodage qui fera automatiquement fonctionner le format vidéo HEVC dans les applications qui ne les supportent pas nativement. Actuellement, choisir de filmer en HEVC sur un smartphone Android peut signifier que les applications tierces ne pourront pas utiliser nativement cette vidéo. La nouvelle couche de transcodage pour ces applications devrait permettre aux utilisateurs de passer à un autre format avec plus de confiance.

De plus, Android 12 prendra en charge l’audio spatial et le MPEG-H, et sera optimisé pour un maximum de 24 canaux audio (contre 8 auparavant). Il sera également plus facile pour les développeurs de lier les effets de grondement à l’audio.

Google semble s’appuyer sur le format de fichier image AV1, également connu sous le nom d’AVIF. L’AVIF est destiné à remplacer le JPG comme format d’image de facto, offrant une compression bien meilleure et plus propre avec moins d’artefacts. Netflix, en particulier, a été un grand partisan de ce format. Si le format AV1 semble familier, c’est parce qu’il s’agit d’une ramification du format vidéo AV1 que les grandes entreprises technologiques ont proposé il y a quelques années et que Netflix et Google l’ont partiellement adopté. L’AVIF ne doit pas non plus être confondu avec le format HEIF, que les caméras d’Apple utilisent depuis un certain temps.

Google affirme qu’il n’a pas l’intention de faire de l’AVIF le format d’image par défaut de l’application pour l’appareil photo, ce n’est donc qu’une première étape.

Pour ce qui est du multimédia, Android 12 va améliorer le déplacement de différents types de médias entre les applications. Pour ce faire, elle a créé une nouvelle API « Rich content insertion » qui vous permettra de couper et de coller ou de glisser et de déposer plusieurs types de contenu, y compris « du texte simple et stylisé pour le balisage, des images, des vidéos, des fichiers audio, et plus encore ».

Quelques ajustements sur la conception

En outre, Google a apporté quelques modifications graphiques à Android 12, dont la conception des notifications pour les « rendre plus modernes, plus faciles à utiliser et plus fonctionnelles », selon Google. Le géant de la recherche affirme avoir apporté quelques modifications au tiroir et aux commandes, ainsi qu’aux modèles eux-mêmes. Vous pouvez avoir un aperçu de ses nouvelles notifications ci-dessous :

Enfin, Google affirme qu’il est en train de changer la façon dont Android 12 se comportera lorsque vous serez dans une application plein écran comme une vidéo, un livre Kindle ou un jeu vidéo. Actuellement, il faut souvent faire deux gestes pour sortir de ces applications — un pour afficher l’interface utilisateur, un autre pour sortir réellement. Avec Android 12, Google indique quel « modifie la valeur par défaut pour permettre aux utilisateurs de naviguer sur leur smartphone d’un seul geste ».

Android 12 aura quelques mises à jour de confidentialité et de sécurité, mais elles ne seront pas aussi visibles pour les utilisateurs. Le moteur WebView utilisé par les applications tierces adoptera l’un des paramètres de cookies les plus récents de Chrome, appelé « SameSite », ce qui pourrait contribuer à atténuer certains problèmes de suivi. Selon Google, « d’autres fonctionnalités de confidentialité et de sécurité seront disponibles dans les prochaines versions de la preview ».

Encore un processus laborieux pour tester la mise à jour

Si une nouvelle version d’Android est publiée, il est bon de rappeler que celle-ci est réservée aux développeurs. Autrement dit, cela nécessite que vous flashiez l’image système de votre appareil, et donc éventuellement rendre votre de tous les jours instables. Néanmoins, pour ceux qui veulent s’y aventurer, Google indique qu’elle fonctionnera sur un smartphone Pixel 3/3 XL, Pixel 3a/3a XL, Pixel 4/4 XL, Pixel 4a/4a 5G, ou Pixel 5.

Il y aura une version bêta publique à un moment donné, mais il faut s’attendre à ce que cela prenne quelques mois. D’ici là, je vais vous présenter comment l’installer sur votre smartphone, et je vous faire une rapide prise en main de cette nouvelle version.

Mots-clé : Android 12Developer PreviewGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.