Fermer
Navigateurs Web

Microsoft Edge augmente sa part de marché, Chrome perd du terrain

Microsoft Edge augmente sa part de marché, Chrome perd du terrain

Google Chrome est de loin le navigateur numéro un au monde, non seulement sur le bureau, mais aussi sur le mobile. Cependant, le lancement du navigateur Microsoft Edge, qui fonctionne avec Chromium (le même moteur que Chrome donc), a incité beaucoup de gens à envisager un potentiel passage au navigateur de Microsoft, « mettant ainsi en danger » la domination de Chrome.

Il faudra probablement de nombreuses années avant que Chrome ne perde sa place de numéro un dans le monde des navigateurs, mais la bonne nouvelle pour Microsoft est que l’adoption du nouveau navigateur Edge ne cesse d’augmenter, et que septembre 2020 a apporté une autre petite amélioration.

Selon les données de NetMarketShare pour le navigateur, Microsoft Edge est passé de 8,52 % à 8,84 %, tandis que Google Chrome, qui reste évidemment le premier choix sur le bureau, a en fait reculé de 70,89 % à 69,94 %.

Firefox a également enregistré une légère croissance, sa part de marché passant de 7,11 % à 7,19 % en septembre.

Cependant, plus intéressante est la façon dont Internet Explorer refuse de mourir et a réussi à augmenter sa part de marché le mois dernier. Le même ensemble de données montre que le navigateur classique de Microsoft est passé de 3,79 % à 3,88 %, et bien que la différence ne soit pas énorme, elle intervient à un moment où le géant du logiciel continue d’insister pour que les utilisateurs passent à Microsoft Edge, quelle que soit la version de Windows qu’ils utilisent.

La disparition d’Internet Explorer

Le nouveau navigateur Microsoft Edge est disponible sous Windows 7, Windows 8, Windows 8.1 et Windows 10. « Internet Explorer est une solution de compatibilité. Nous ne prenons pas en charge les nouveaux standards du Web pour ce navigateur et, bien que de nombreux sites fonctionnent bien, les développeurs, dans l’ensemble, ne testent tout simplement pas Internet Explorer ces jours-ci. Ils le testent sur les navigateurs modernes. Donc, si nous poursuivions notre précédente approche, vous vous retrouveriez dans un scénario où, en optimisant pour les choses que vous avez, vous finissez par ne plus pouvoir utiliser les nouvelles applications au fur et à mesure de leur sortie. Comme les nouvelles applications sortent de plus en plus fréquemment, nous voulons vous aider à éviter de passer à côté d’une partie de plus en plus importante du Web ». a précédemment déclaré Microsoft.

Une version Linux de Microsoft Edge est également en préparation, avec une preview prévue prochainement.

Mots-clé : ChromeEdgeinternet explorerNetMarketShare
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.