Fermer
OS

Huawei promet de continuer les mises à jour d’Android, mais un flou existe

Huawei promet de continuer les mises à jour d'Android, mais un flou existe

Ces derniers jours ont été particulièrement difficiles pour Huawei. Il semble que le destin l’ait finalement rattrapé et que les États-Unis n’aient pas l’intention de lui accorder d’autres sursis. Avec l’expiration de la licence générale temporaire, le support aux produits Huawei aux États-Unis est resté dans les limbes.

La division mobile de l’entreprise a maintenant officieusement confirmé que les mises à jour de logiciels se poursuivront, mais Google n’a pas encore fait savoir si ce sera aussi simple que cela.

La situation concernant l’utilisation d’Android par Huawei n’est vraiment pas simple. D’une part, il est assez clair qu’elle n’a plus accès au Play Store de Google sur les nouveaux appareils qu’elle a lancés depuis mai 2019. D’autre part, elle possède toujours un certain nombre de smartphones qui sont équipés du populaire OS de Google et qui sont toujours soumis à la période de support habituelle de deux ans.

La question est maintenant de savoir si ces derniers smartphones recevront encore des mises à jour et le tweet de Huawei Mobile répond au moins en partie à cette question. Il indique qu’il n’y a pas d’impact sur les appareils Huawei existants et que ceux-ci continueront à recevoir des mises à jour de sécurité et de logiciels Android.

Cela ne peut toutefois s’appliquer qu’aux mises à jour du système d’exploitation que Huawei peut obtenir du dépôt du projet Android Open Source Project sans aucun obstacle juridique.

Une réelle interrogation

Les choses pourraient être un peu moins claires en ce qui concerne les applications et les services Google Play, ces derniers étant mis à jour en arrière-plan directement par Google elle-même. Cela pourrait aller à l’encontre de l’interdiction du gouvernement américain et Google devrait cesser de diffuser de telles mises à jour sur tous les smartphones de Huawei et de Honor. Malheureusement, Google continue de garder le silence sur cette question.

Cela ne présage rien de bon pour le marché des smartphones de Huawei en dehors de la Chine, alors même qu’elle essaie de mettre en place un écosystème d’applications et de services pour remplacer celui de Google. Elle devra également répondre aux inquiétudes concernant sa capacité à produire des smartphones après que le gouvernement américain ait publié des règles qui entravent sa capacité à faire fabriquer des processeurs et des semi-conducteurs avec des technologies américaines.

Mots-clé : AndroidHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.