Fermer
Mobile

Huawei à court de puces pour smartphones sous la pression des États-Unis

Huawei à court de puces pour smartphones sous la pression des États-Unis

Huawei est confronté à une grave pénurie de puces pour ses smartphones en raison des pressions exercées par les États-Unis. Suite aux efforts concertés des responsables américains pour isoler Huawei, la société signale qu’elle est à court de puces pour ses smartphones et qu’elle devra bientôt arrêter la production de ses propres puces Kirin, selon The Associated Press.

Les responsables ont affirmé que Huawei représente une menace pour la sécurité nationale des États-Unis et de ses alliés. Entre autres choses, les liens inhabituellement étroits entre les fonctionnaires de Huawei et les services de renseignement chinois ont suscité des inquiétudes. Les États-Unis ont interdit Huawei et ont fait pression sur leurs alliés pour qu’ils fassent de même.

Le ministère américain du Commerce a même modifié la liste des entités et la règle sur les produits directs étrangers afin de restreindre l’accès de Huawei aux technologies nécessaires. La liste des entités et la règle des produits étrangers directs interdisent aux entreprises d’acheter des produits contenant des technologies américaines, même si le fabricant est une entreprise étrangère. Cette règle a permis aux États-Unis de couper Huawei de TSMC, l’un de leurs principaux fournisseurs de puces.

Comme Apple, Huawei fait appel à des sous-traitants pour la fabrication de ses puces. Le fait d’être coupé de ces sous-traitants signifie que l’entreprise perd la capacité de continuer à les fabriquer.

« Malheureusement, lors de la deuxième série de sanctions américaines, nos producteurs de puces n’ont accepté des commandes que jusqu’au 15 mai. La production sera arrêtée le 15 septembre », a déclaré Richard Yu, président de l’unité consommateurs de la société. « Cette année pourrait être la dernière génération de puces haut de gamme Huawei Kirin ».

Une guerre entre les États-Unis et la Chine

Ce différend a commencé l’année dernière lorsque le gouvernement américain a pris des mesures contre Huawei en faisant figurer la société sur sa « liste d’entités » par le ministère du Commerce. Cette mesure interdit à l’entreprise d’acquérir des pièces ou des composants auprès de fournisseurs américains, à moins que le gouvernement américain ne l’autorise expressément. Cette mesure a été prise le 15 mai 2019, dans le cadre de l’escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Cela signifie que Huawei ne pouvait pas prendre en charge certaines applications Google sur ses appareils et que les utilisateurs de Huawei ne pouvaient pas accéder à la boutique d’applications de Google — Play Store.

Des tensions similaires sont apparues récemment entre le gouvernement américain et l’application vidéo TikTok, les États-Unis affirmant que l’application collecte des données d’utilisateurs qui pourraient être transmises au gouvernement chinois et constitue donc une menace pour la sécurité nationale.

Mots-clé : Huawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.