Fermer
Google

L’indexation mobile-first de Google Recherche est reportée à 2021

L'indexation mobile-first de Google Recherche est reportée à 2021

Les propriétaires de sites Web peuvent maintenant probablement pousser un soupir de soulagement, maintenant que Google retarde un autre de ses changements révolutionnaires. Le géant de la recherche a fait pression pour que de nouveaux systèmes et de nouvelles normes rendent le Web plus sûr et plus accessible sur n’importe quel appareil, mais ces changements ne sont pas le fruit du hasard.

Ils exigent des propriétaires et des développeurs un travail supplémentaire, qu’ils ne peuvent peut-être pas se permettre pour l’instant. C’est pourquoi Google s’efforce de retarder l’indexation mobile-first jusqu’en mars prochain.

Pour être juste, Google a déjà clairement fait connaître ses intentions en 2016 et l’année dernière. L’indexation mobile-first serait devenue la valeur par défaut de Google Recherche en septembre de cette année. Aujourd’hui, elle donne aux développeurs plus de temps pour se préparer et quelques conseils supplémentaires pour rendre leurs sites plus conviviaux pour les mobiles.

L’indexation mobile-first est la façon dont Google s’assure que les appareils mobiles, en particulier sur Android, n’ont pas à faire face à des problèmes de contenu Web. Il fera en sorte que son site Googlebot indexe uniquement la version mobile d’un site plutôt que son site par défaut, généralement plus complet, sur le bureau.

Cela signifie que Google Recherche ne classera et n’affichera les résultats qu’en fonction des données que le robot aura recueillies sur la version mobile des sites.

Des versions mobiles égales aux sites Web de bureau

Pour les développeurs de sites Web, cela signifie qu’ils doivent faire en sorte que les versions mobiles soient égales aux sites de bureau en termes de contenu et de présentation. Bien sûr, plus facile à dire qu’à faire, c’est pourquoi Google leur donne plus de temps pour s’assurer que leurs sites Web sont prêts pour un monde mobile-first. Vous pouvez ne pas être d’accord avec les prévisions de Google pour l’avenir, mais vous ne pourrez pas discuter avec Googlebot.

Ce n’est pas la première fois que Google retarde l’application de nouvelles politiques en raison de la pandémie liée au COVID-19, mais ce sera certainement la plus longue. Elle n’a retardé l’application des cookies SameSite que de quelques mois au plus et elle ne semble pas avoir l’intention de retarder la façon dont elle qualifie les programmes téléchargés et les potentiels installateurs de logiciels malveillants.

Mots-clé : Google Recheche
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.