Fermer
Apps

Zoom ajoute des mesures de sécurité et de protection de la vie privée pour prévenir le Zoombombing

Zoom ajoute des mesures de sécurité et de protection de la vie privée pour prévenir le Zoombombing

Zoom va bientôt activer les mots de passe et les salles d’attente par défaut pour toutes les réunions afin d’éviter le « Zoombombing », ou la récente tendance des personnes à perturber les réunions de Zoom sans y être invitées et à partager des contenus choquants, voire pornographiques.

Les nouveaux paramètres par défaut ajouteront de véritables frictions au processus de participation à une réunion — un processus que Zoom avait auparavant rendu aussi peu frustrant que possible pour aider à stimuler sa croissance. Les changements entreront en vigueur à partir de demain, dimanche 5 avril.

Les mots de passe Zoom étaient déjà activés par défaut pour les nouvelles réunions, les réunions instantanées et les réunions auxquelles vous avez participé avec un identifiant de réunion — ce qui est nouveau à partir du 5 avril, c’est qu’ils seront également activés pour les réunions Zoom précédemment programmées. Et une fois que vous avez rejoint une réunion, vous devrez attendre que l’hôte vous laisse entrer depuis la nouvelle salle d’attente virtuelle. L’organisateur de la réunion peut choisir de faire entrer les participants individuellement ou en même temps dans la salle d’attente.

Vous pouvez voir les nouveaux changements dans cette vidéo publiée par Zoom :

Un véritable problème

L’utilisation de Zoom est montée en flèche pendant la pandémie du COVID-19, car les gens se sont tournés vers le service de vidéoconférence gratuit pour rester en contact avec leurs amis, leur famille, leurs collègues et même leurs professeurs. Mais cette utilisation accrue a également fait de la plateforme une cible pour les hackers, souvent par le biais du Zoombombing. Le problème est devenu suffisamment sérieux pour que les procureurs fédéraux avertissent maintenant qu’il pourrait y avoir de sérieuses implications légales pour les auteurs de Zoom.

Les nouvelles protections par défaut du service peuvent également résoudre d’autres problèmes de sécurité liés à la plateforme. Hier, il a été révélé que certains chercheurs en sécurité avaient développé un outil automatisé capable d’identifier 100 identifiants de réunion non protégés par un mot de passe en une heure et d’extraire des informations sur ces réunions — peut-être que la nouvelle politique de mots de passe par défaut de Zoom pourrait empêcher des outils d’analyse analogues de trouver des identifiants de réunion et des informations privées à l’avenir.

Hier, Zoom a annoncé un gel de 90 jours sur la publication de nouvelles fonctionnalités afin de pouvoir se concentrer sur la résolution des problèmes de confidentialité et de sécurité de la plateforme. Elle semble déjà sur le pont.

Mots-clé : ZoomZoombombing
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.