Fermer
Smartphones

Huawei P40 : des smartphones haut de gamme avec de puissantes caméras

Huawei P40 : des smartphones haut de gamme avec de puissantes caméras

Huawei a officiellement dévoilé la série P40, ses smartphones phares, et elle se compose désormais de trois modèles avec des matrices multi-caméras. Les Huawei P40, P40 Pro et P40 Pro+ sont disponibles en plusieurs tailles, jusqu’à 6,58 pouces, avec un nouveau boîtier en « céramique nanotechnologique » qui, selon la société, a une résistance analogue à celle du saphir.

Ce châssis nécessite 5 jours de durcissement, explique Huawei, puis il est usiné avec précision pour obtenir un éclat semblable à celui du diamant. Ce n’est pas le seul détail que l’entreprise s’est vanté lors de sa conférence de presse : même l’épais bloc de la caméra à l’arrière a été doté de lignes gravées, qui sont conçues pour capter et réfléchir la lumière afin d’obtenir un appareil plus agréable à regarder.

De plus, Huawei applique une nouvelle finition matte réfractive. Cela permet d’éviter les empreintes digitales et les taches. Il y aura plusieurs coloris pour le P40 et le P40 Pro : Ceramic White, Black, Deep Sea Blue, Ice White, Silver Frost, et Blush Gold. Quant au P40 Pro+, il sera proposé en deux finitions : Ceramic Black et Ceramic White. Le P40 est étanche avec un indice de protection IP53, tandis que le P40 Pro et le P40 Pro+ ont une résistance IP68.

Ces trois smartphones utilisent ce que Huawei appelle un écran Quad-Curve Overflow (incurvé sur les 4 côtés). Celui-ci s’enroule autour des quatre côtés des smartphones, comme si l’eau débordait. Il n’est pas seulement esthétique : il est également conçu de manière à ce que les gestes effectués sur Android soient plus confortables de tous les côtés. Le P40 est équipé d’un écran OLED de 6,1 pouces avec un taux de rafraîchissement de 60 Hz avec une résolution de 2 340 x 1 080 pixels, tandis que le P40 Pro et le P40 Pro+ sont équipés d’un écran OLED de 6,58 pouces avec une résolution de 2 640 x 1 200 pixels et un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Tous trois sont équipés d’un capteur d’empreintes digitales incrusté à l’écran, plus grand qu’auparavant, qui, selon Huawei, est 30 % plus rapide que l’ancienne version.

Huawei P40 : caméras

Mais comme on peut s’y attendre, ce sont les caméras qui enthousiasment le plus Huawei. Comme avant, la firme chinoise a collaboré avec Leica sur ses vaisseaux phares, et le P40 Pro+ a cinq capteurs à l’arrière. Le Huawei P40 en a trois, tandis que le P40 Pro en a quatre.

Le plus excitant est le Huawei P40 Pro+. Il est doté d’un capteur cinématographique ultra-large (Ultra Wide Cine) de 40 mégapixels (18 mm, f/1,8), d’un capteur ultra-large de 50 mégapixels avec un capteur RYYB (23 mm, f/1,9, OIS), d’un téléobjectif optique 3x de 8 mégapixels (80 mm, f/2,4, OIS), d’un téléobjectif optique périscope 10x de 8 mégapixels (240 mm, f/4,4, OIS) et d’un capteur photo à détection de profondeur par temps de vol (ToF). Huawei ajoute également un capteur de température de couleur multispectral à 8 canaux.

Le P40 Pro, quant à lui, possède le même Ultra Wide Cine de 40 mégapixels (18 mm, f/1,8) et l’Ultra Vision Wide de 50 mégapixels avec un capteur RYYB (23 mm, f/1,9, OIS). Il ajoute à cela un téléobjectif optique 5x utilisant le système de périscope et un capteur RYYB de 12 mégapixels (125 mm, f/3,4, OIS), plus les capteurs de température de couleur et le capteur ToF.

Enfin, le P40 est équipé d’un téléobjectif optique 3x de 8 mégapixels (80 mm, f/2,4, OIS), d’un capteur photo RYYB Ultra Vision Wide de 50 mégapixels (23 mm, f/1,9) et d’un capteur ultra-large de 16 mégapixels (17 mm, f/2,2). Il dispose également du nouveau capteur de température de couleur.

Huawei a couplé ses nouveaux capteurs et zooms avec un nouveau système Octa PD AutoFocus. Ce système promet un verrouillage AF plus rapide, en particulier dans les situations de faible luminosité. Le P40 Pro et le P40 Pro+ prennent également en charge la prise de vue continu 10x.

Ce n’est pas la seule amélioration logicielle. Comme auparavant, Huawei utilise l’IA pour reconnaître automatiquement les scènes et ajuster les paramètres de l’appareil de manière proactive, mais la série P40 introduit le Golden Snap. Ce logiciel combine les photos en rafale avec l’IA, en analysant plus de 90 traits du visage et plus de 30 postures différentes pour sélectionner la meilleure image de la rafale. Mais cela ne s’arrête pas là. Golden Snap promet également d’éliminer les passants dans l’image, et peut même éliminer les reflets sur le verre et autres surfaces réfléchissantes.

De multiples capteurs en façade

Sur la face avant, il y a une découpe dans l’écran OLED avec trois capteurs différents. Un capteur photo de 32 mégapixels (f/2,2) est relié à une caméra infrarouge de profondeur et à un capteur de proximité. Le P40 Pro et le P40 Pro+ disposent également d’un autofocus.

Le résultat est à la fois un meilleur effet bokeh, dit Huawei, et une reconnaissance faciale plus rapide, y compris dans des conditions de faible luminosité. Les smartphones enregistreront également des selfies vidéos 4K. Un écran qui retient l’attention vous suit lorsque vous regardez le P40 et l’empêche de se verrouiller, même si vous ne touchez pas l’écran. Huawei utilise également son capteur de gestes pour le défilement et les captures d’écran en mode mains libres.

Pour la vidéo, le P40 Pro et le P40 Pro+ bénéficient d’une capture HDR+ 4K à 60 images par seconde. Il y a une double stabilisation OIS et AIS, un zoom audio directionnel utilisant trois microphones, une prise en charge de l’ultra- ralenti à 7680 ips et un bokeh en temps réel. Selon Huawei, les performances en basse lumière sont particulièrement améliorées.

Huawei P40 : matériel et logiciel

Sous le capot, il y a le processeur Kirin 990 5G que Huawei a utilisé dans le Mate 30. Le P40 a une batterie d’une capacité de 3 800 mAh et se charge rapidement à 22,5W avec une alimentation USB-C. Le P40 Pro et le P40 Pro+ sont plus grands, avec une batterie d’une capacité de 4 200 mAh et une puissance de charge pouvant atteindre 40 W, avec ou sans fil. Il y a un double emplacement SIM et eSIM. Vous pouvez utiliser une Nano SIM et une eSIM, ou bien un emplacement dans l’une des cartes mémoire NM de Huawei. Le Wi-Fi 6 est également pris en charge.

Bien sûr, ce que vous n’obtenez pas ce sont les applications ou les services de Google. Bien qu’elle fonctionne sous Android, la gamme de smartphones P40 de Huawei utilise la boutique AppGallery de l’entreprise plutôt que la boutique Google Play. On retrouve l’application Tomtom pour remplacer Google Maps et dispose de son propre assistant vocal, Celia, qui remplacera Google Assistant.

Reste à voir si cela suffira à convaincre les potentiels acheteurs. Peu de gens nieraient que les smartphones de la gamme P de Huawei ont de sérieux talents en matière de photos, mais l’absence continue d’applications et de services Google les désavantage considérablement par rapport à Samsung et d’autres. Bien qu’il soit possible d’utiliser des applications par sideloading, il est difficile de recommander un smartphone de Huawei à un grand public en dehors de la Chine.

Selon Huawei, les P40 et P40 Pro seront en vente à partir du 7 avril. Le P40 aura 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage, et coûtera 799 euros, tandis que le P40 Pro aura 8 Go de RAM et 256 Go de stockage interne, et coûtera 999 euros. Le Huawei P40 Pro+ suivra en juin 2020, avec 8 Go de RAM et 512 Go de stockage ; il coûtera 1 399 euros.

Mots-clé : HuaweiHuawei P40
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.