Fermer
Jeux

Sony révèle les spécifications complètes de la future PS5

Sony révèle les spécifications complètes de la future PS5

Après des mois d’attente et de détails, Sony a finalement révélé les spécifications et les détails matériels de la PlayStation 5, sa console de salon de nouvelle génération dont la sortie est prévue pour les fêtes de fin d’année.

La PS5 sera dotée d’un processeur AMD Zen 2 à 8 cœurs cadencé à 3,5 GHz (fréquence variable) et d’un GPU personnalisé basé sur l’architecture matérielle RDNA 2 d’AMD qui promet 10,28 téraflops et 36 unités de calcul cadencées à 2,23 GHz (également à fréquence variable). Elle disposera également de 16 Go de RAM GDDR6 et d’un SSD personnalisé de 825 Go qui offrira des temps de charge super rapides pour les jeux, comme le souligne Eurogamer.

L’une des plus importantes mises à jour techniques de la PS5 avait déjà été annoncée l’année dernière : le passage au stockage SSD pour le disque dur principal de la console, qui, selon Sony, permettra des temps de charge nettement plus rapides.

Mark Cerny, le responsable du matériel PlayStation, s’est penché sur les détails du SSD lors de l’annonce. Alors qu’il fallait environ 20 secondes à une PS4 pour charger un seul gigaoctet de données, l’objectif du SSD de la PS5 était de permettre le chargement de cinq gigaoctets de données en une seule seconde.

Mais la PS5 ne se limitera pas à ce SSD. Elle prendra également en charge les disques durs USB, mais ces options de stockage plus lentes et extensibles sont conçues principalement pour les jeux PS4 rétrocompatibles. Elle disposera également d’un lecteur Blu-ray 4K annoncé précédemment et continuera à prendre en charge les disques, mais ces jeux devront toujours être installés sur le SSD interne.

Une grosse concurrence

Pour une comparaison rapide, la Xbox Series X récemment dévoilée semble battre les efforts de Sony en chiffres bruts, malgré le fait que les deux consoles sont effectivement basées sur le même processeur AMD et les mêmes architectures graphiques. Cependant, la console de Microsoft proposera un processeur à 8 cœurs cadencé à 3,8 GHz, un GPU de 12 téraflops et 52 unités de calcul cadencées chacune à 1,825 GHz, 16 Go de RAM GDDR6 et un SSD de 1 To.

Cependant, la différence majeure est que le CPU et le GPU de Sony fonctionneront à des fréquences variables, la fréquence à laquelle le matériel fonctionne variant en fonction de la demande du CPU et du GPU. Cela signifie qu’à terme, lorsque des jeux plus exigeants arriveront dans les années à venir, le CPU et le GPU n’atteindront pas toujours ces fréquences de 3,5 GHz et 2,23 GHz, mais Cerny précise à Eurogamer qu’il s’attend à ce que le downclocking soit mineur lorsqu’il se produira.

Sony a déjà annoncé pas mal de détails techniques sur la PlayStation 5 au cours des derniers mois, en quelques petites annonces. La société promet déjà que le nouveau matériel permettra de prendre en charge les jeux en 8K ainsi que les jeux en 4K à 120 Hz. Il est également prévu d’ajouter de « l’audio 3D » pour un son plus immersif, un mode optionnel à faible consommation d’énergie pour économiser de l’énergie et une rétrocompatibilité avec les titres PS4.

Mots-clé : PlayStation 5PS5Sony
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.