Fermer
Tests

Test de la Omron HeartGuide : voici comment surveiller votre tension artérielle

Test de la Omron HeartGuide : voici comment surveiller votre tension artérielle

L’hypertension artérielle peut avoir de graves conséquences : insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, mais aussi AVC. Il y a une raison pour laquelle l’hypertension doit être prise avec sérieux. Selon les dernières études, plus de 10 millions de Français souffrent d’hypertension. Cela laisse à réfléchir. Pire encore, seulement 7 millions sont traités et contrôlés, un fait d’autant plus affreux que l’hypertension est une des causes d’environ 7 millions de morts chaque année. Oui, c’est la triste réalité.

Mais par rapport à la fréquence cardiaque, qui peut être mesurée par des capteurs optiques, la mesure de la pression artérielle est plus délicate à réaliser pour les fabricants de wearables. La communauté médicale utilise encore principalement des brassards gonflables, mais comme le savent tous ceux qui souffrent d’hypertension, aussi petits soient-ils ces dernières années, il n’est pas vraiment pratique de porter un brassard.

C’est pourquoi la montre connectée HeartGuide de Omron est une prouesse technologique. Non seulement vous pouvez prendre la tension artérielle directement à votre poignet, mais elle est également capable de délivrer des notifications à chaud et, plus impressionnant encore, elle a reçu l’autorisation des organismes de certification.

Après quelques jours passés en sa compagnie, je vous délivre mon avis sur celle-ci.

Dans la boîte :

  • HeartGuide
  • Pince de charge
  • Adaptateur secteur
  • 2 manchons de brassard de rechange
  • Mode d’emploi

Omron HeartGuide : conception et design

Évidemment, et à la vue de la cible de la montre, ce n’est pas forcément celle qui gagnera le premier prix de la beauté et de l’esthétisme. Pour être juste, je suis presque sûr que l’esthétique n’était pas la priorité de Omron dans la création de cet appareil. De plus, la tranche d’âge qui en bénéficierait le plus — les grands-parents — n’a probablement pas de problème si la HeartGuide tient ses promesses. Elle ne correspond évidemment pas à la définition de confort et d’utilisation 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et je ne peux pas imaginer que quelqu’un la porte toute la journée, sauf pour se défendre ou pour se muscler les bras.

Il s’agit d’une grosse montre connectée, avec un diamètre de 48 mm et une épaisseur de 1,4 cm. À titre de comparaison, la plus grande Galaxy Watch de Samsung mesure 46 mm. La HeartGuide pèse également 115 g, ce qui est bien plus lourd que la smartwatch moyenne, d’autant plus que les nouvelles versions mettent l’accent sur des matériaux plus légers.

Le boîtier métallique et l’écran toujours visible donnent l’impression d’être une montre de course Garmin de très grande taille. Et il n’y a pas d’écran tactile, mais seulement trois boutons latéraux qui permettent de prendre la tension artérielle, de consulter les statistiques sur la condition physique et de coupler la montre en Bluetooth. Le bracelet est l’élément le plus volumineux de tous.

Une large bande de caoutchouc est posée sur une sous-couche qui est en fait un micro brassard gonflable, utilisant la même technologie sous-jacente qu’un brassard de tensiomètre.

La taille importe

Contrairement à d’autres smartwatches, il est réellement important que vous vous assuriez que la dimension de HeartGuide vous convient, afin d’obtenir des mesures précises. À ce jour, la HeartGuide n’existe actuellement qu’en taille M — cela correspond à un diamètre de poignet de 160 à 190 mm. En ce qui me concerne, le bracelet me convenait parfaitement, mais pour les poignets plus minces, comme celui de ma compagne, il faut monter un peu la montre au poignet.

Selon Omron, la montre moyenne devrait convenir à environ 70 % des poignets, et les grandes et petites versions de la montre devraient être disponibles plus tard dans l’année. Le principal retard est que chaque itération de la montre doit passer séparément par le processus d’approbation des services certificateurs, car les algorithmes de calcul de la pression sanguine diffèrent légèrement pour chacun.

Omron HeartGuide : fonctionnement

Le fonctionnement de la HeartGuide est assuré par un second bracelet gonflable qui fonctionne comme un brassard miniature à votre poignet. Il vous suffit de tenir votre bras au niveau de la poitrine — un peu comme si vous faisiez le Serment d’allégeance — et d’appuyer sur le bouton du haut situé sur le côté droit de la montre. Puis, quasi instantanément, une lecture de votre pression systolique et diastolique apparaît à l’écran. Si vous êtes en bonne santé, vous verrez une bordure verte. Mais si votre pression artérielle est élevée, elle sera rouge. Les relevés peuvent alors être synchronisés avec l’application HeartAdvisor de Omron.

Il est facile de prendre la tension artérielle. Elle prend une minute ou deux au maximum et est bien plus confortable qu’un brassard traditionnel. Certes, vous sentez le bracelet se gonfler, mais cela reste plus agréable que la compression exercée autour du bras.

J’ai testé la HeartGuide par rapport à un brassard de Omron que j’avais sous la main, et j’ai obtenu des résultats très analogues. La montre a indiqué que ma tension artérielle était de 110/62 avec un pouls de 68 battements par minute. Pendant ce temps, le brassard m’a donné une lecture de 113/70 avec un pouls de 67 bpm. Dans les deux cas, ma tension artérielle se situait dans la même fourchette sur les deux appareils quelques minutes après chaque relevé.

Étant donné que les lectures sont faciles et que la montre elle-même est assez agréable au poignet, cela ouvre de nombreuses possibilités pour la surveillance de la pression artérielle. Il devient en effet beaucoup plus facile de mesurer l’impact que, par exemple, le fait de monter un escalier peut avoir sur votre tension artérielle. Auparavant, les gens ne pouvaient effectuer des contrôles ponctuels que dans certaines conditions (comme au cabinet du médecin) qui ne permettaient pas de tout savoir.

Est-ce utile pour les personnes souffrant d’hypertension d’avoir un tensiomètre au poignet ?

En tant que trentenaire sans antécédents familiaux d’hypertension et avec une bonne santé cardiaque, je ne suis clairement la cible de personnes qui aurait le plus besoin de cet appareil. Néanmoins, j’imagine que pour toutes les personnes qui doivent faire attention à leur hypertension, il est assez utile de pouvoir faire des lectures directement à partir de son poignet. Les brassards ne sont pas aussi mobiles, et la HeartGuide permet de se tester tout en faisant une pause au travail.

Omron HeartGuide : autonomie

La batterie est vraiment impressionnante pour un tel dispositif. Selon Omron, l’utilisateur peut s’attendre à la charger environ 2 à 3 fois par semaine, en fonction de la fréquence de prise de sa tension artérielle. Lors de tests en situation réelle, en prenant des mesures environ deux fois par jour, elle a duré environ quatre jours avant d’avoir besoin d’être rechargée.

En prendre plus a évidemment un impact négatif sur l’autonomie. Pour la charger, vous la clipsez sur un dongle qui s’enclenche sur le bord du brassard.

Omron HeartGuide : verdict

C’est là qu’on en vient à la valeur. À 549 euros, la HeartGuide est onéreuse et, à part la surveillance de la tension artérielle, ses autres fonctionnalités connectées ne sont pas aussi complètes que celles des autres smartwatches du marché.

En ce qui concerne la santé, vous pouvez suivre les pas, la distance parcourue, les calories brûlées et les habitudes de sommeil. Vous pouvez également recevoir des notifications sur votre smartphone, par SMS et par e-mail, mais c’est tout. Il n’y a pas d’écosystème d’applications tierces sophistiquées et la seule application que vous utiliserez vraiment avec cet appareil est Omron HeartAdvisor, qui vous permet de suivre l’évolution de votre tension artérielle dans le temps et vous donne un aperçu de la façon dont vos comportements peuvent avoir un impact sur votre santé.

Ce que nous avons ici, c’est une montre intelligente qui est la première du genre. La technologique de Omron n’est pas à discuter. Il s’agit d’une première itération, et nul doute que Omron va travailler sur sa successeure si celle-ci trouve des adeptes. Peut-être que les composants deviendront plus petits. Peut-être que le design sera modifié pour être moins encombrant. Peut-être que l’application recevra davantage de mises à jour, et que les capacités de notification seront étendues.

Omron n’a pas l’intention que la HeartGuide soit un appareil de tous les jours pour tout le monde. En fait, pour l’instant, c’est vraiment la montre connectée dédiée à ceux qui ont des problèmes d’hypertension et les personnes âgées de plus de 60 ans et qui cherchent un moyen plus pratique de surveiller leur tension artérielle.

Noter cet article

Design 7.5
Caractéristiques 8.5
Autonomie 7.5
Logiciel 7.5

Résumé

7.8 Bon La montre connectée HeartGuide de Omron est une prouesse technologique. Non seulement vous pouvez prendre la tension artérielle directement à votre poignet, mais elle est également capable de délivrer des notifications à chaud et, plus impressionnant encore, elle a reçu l’autorisation des organismes de certification.

Mots-clé : HeartGuideOmron
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.