Fermer
Objets connectés

Fitbit active le suivi de l’oxygène du sang dans ses produits

Fitbit active le suivi de l'oxygène du sang dans ses produits

Si vous possédez une Fitbit Ionic, Versa, Versa Lite, Versa 2 ou encore un Charge 3, votre smartwatch ou bracelet connecté possède un capteur qu’il n’a jamais utilisé. Connu comme le capteur de saturation pulsée en oxygène, Sp02, ce dernier peut suivre les niveaux d’oxygène dans votre sang. Mais pour l’activer, il faut l’approbation de la FDA, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. En effet, cette lacune est désormais du passé, puisque Fitbit déploie le suivi de l’oxygène par vagues à ses utilisateurs.

Bien que Fitbit éprouve des difficultés depuis un certain temps et ait été récemment acquise par Google, il s’agit d’une mise à niveau notable pour les clients actuels, et qui précède l’Apple Watch. Malheureusement, cette autorisation ne signifie pas que Fitbit peut déployer cette fonctionnalité en France, et plus généralement en Europe. En effet, il faudra à la société une autorisation équivalente par les autorités sanitaires européennes, afin que les données relevées par le capteur Sp02 reçoivent l’agrément.

Quoi qu’il en soit, pour les non-initiés, le Sp02 est une mesure de la quantité d’oxygène dans votre sang — 95 à 100 % sont considérés comme normaux. Fitbit, et d’autres sociétés comme Withings ont travaillé sur l’intégration de capteurs pour mesurer votre niveau d’oxygène dans le sang dans les wearables, dans le but de vous fournir plus d’informations sur votre santé.

L’espoir est que l’information peut aider à diagnostiquer des problèmes de santé comme l’asthme, l’apnée du sommeil et les maladies cardiaques. En soi, le capteur et les données ne suffisent pas, mais vous avez davantage d’information à faire examiner à votre médecin.

L’application Fitbit note que les niveaux de SpO2 sont « estimés ». La nouvelle section de l’application indique également : « La saturation en oxygène du sang fluctue normalement, mais de grandes variations peuvent être liées à des problèmes respiratoires. La variation estimée de l’oxygène se rapproche des changements dans la saturation en oxygène du sang ».

Withings et Apple en attente

À l’avenir, nous devrions voir de plus en plus d’appareils adopter le capteur et permettre le suivi de l’oxygène dans le sang. Withings a déjà promis la même fonctionnalité pour sa prochaine smartwatch, la ScanWatch, bien que celle-ci devra aussi être approuvée par la FDA, et les autorités sanitaires européennes. En outre, puisqu’il est probable que l’Apple Watch ait déjà le matériel en place pour la surveillance de l’oxygène dans le sang, il peut s’agir simplement d’obtenir l’approbation de la FDA.

Et, il est à noter que le suivi des niveaux d’oxygène sanguin et le suivi d’un problème de santé particulier, comme l’apnée du sommeil, sont encore deux choses différentes et nécessitent une approbation individuelle de la FDA. C’est un bon début pour ce processus. Il est bon de voir des entreprises comme Fitbit traverser le long processus d’approbation et livrer les caractéristiques promises.

Mots-clé : Fitbit
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.