Fermer
Mobile

Intel confirme la vente de l’activité des modems à Apple

Intel confirme la vente de l'activité des modems à Apple

Intel a abandonné ses efforts pour concurrencer ARM dans le domaine des processeurs pour smartphones il y a quelques années, mais le fabricant de puces a continué à développer des modems pour les smartphones.

Cet été, Intel a annoncé qu’elle vendait son activité de modems pour les smartphones à Apple. Maintenant que cet accord a été finalisé, cela signifie qu’Apple a maintenant la fierté d’être le nouveau propriétaire d’une division de modems pour des smartphones. En effet, Intel a finalisé aujourd’hui la vente de la « majorité » des activités de la société dans le domaine des modems pour smartphones à Apple.

Cet accord, d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars, donne à Apple les moyens de développer en interne des modems pour ses iPhone. La société crée déjà des processeurs personnalisés pour ses iPhone et iPad, bien que ces puces soient basées sur une technologie sous licence ARM. Avec cet accord, Apple sera donc en mesure de se procurer plus de composants pour ses périphériques connectés en interne plutôt que de se tourner vers des fournisseurs comme Qualcomm — une société avec laquelle Apple a une relation amère.

Outre un milliard de dollars, Intel tire de cet accord la possibilité de céder un peu de son activité tout en essayant de passer à des technologies plus récentes telles que la 5 G.

Le communiqué de presse d’Intel note également que l’entreprise conserve toujours « l’option de développer des modems pour des applications autres que les smartphones, comme les PC, l’Internet des Objets (IoT), les appareils et les véhicules autonomes ».

Une dent contre Qualcomm

Intel affirme que l’accord représente toujours une perte de plusieurs milliards de dollars pour l’entreprise après que celle-ci ait été forcée de quitter le marché en raison de pratiques anticoncurrentielles employées par le fabricant de modems concurrent Qualcomm. Intel affirme que les tactiques anticoncurrentielles de Qualcomm en matière de brevets ont forcé la vente de son activité de modems pour smartphones à Apple. Les dirigeants de l’entreprise ont témoigné de cette plainte devant les tribunaux dans le cadre de la procédure antitrust en cours de la FTC contre Qualcomm. Un juge s’est prononcé contre la société, mais Qualcomm a fait appel de la décision, portant l’affaire devant la cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit.

Une fois l’accord conclu, Apple sera propriétaire d’une plus grande partie de sa pile technologique et de sa chaîne d’approvisionnement, et sera moins dépendante des fournisseurs tiers lorsqu’il s’agira de concevoir et de fabriquer certains des composants les plus importants de ses appareils mobiles. Depuis la sortie de l’iPhone, l’entreprise s’est éloignée des puces d’autres marques — les trois premiers modèles utilisaient des processeurs Samsung avant qu’Apple ne dévoile ses puces de la série A — pour mieux contrôler ses appareils et améliorer leurs performances. Apple serait même en train d’éliminer progressivement les processeurs Intel dans certains de ses ordinateurs, les remplaçant par ses propres processeurs ARM.

Mots-clé : AppleIntel
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.