Fermer
Microsoft

Huawei peut à nouveau traiter avec Microsoft, une bonne nouvelle pour ses ordinateurs

Huawei peut à nouveau traiter avec Microsoft, une bonne nouvelle pour ses ordinateurs

Si Huawei est dans le noir depuis quelques mois, ces dernières semaines elle semble voir le bout du tunnel. Mais malgré les troubles l’entourant, elle montre toujours un visage non affecté devant les caméras. L’entreprise a récemment bénéficié d’un autre sursis de 90 jours et le ministère américain du Commerce a commencé à accorder ou à refuser les demandes de licences temporaires pour l’exportation de produits américains à l’entreprise chinoise.

Bien que le sort de son activité mobile ne soit toujours pas éclairci malgré ces développements, Huawei aura au moins à nouveau accès aux logiciels de Microsoft, du moins jusqu’à ce que les licences temporaires soient à nouveau révoquées.

Contrairement à Google, Microsoft s’est fait entendre dès le début au sujet du sort de Huawei. Le président de la société, Brad Smith, s’est même publiquement plaint du traitement injuste dont Huawei a fait l’objet pour avoir été inscrite sur la liste noire des entités américaines. Bien sûr, cela pourrait aussi être motivé par des préoccupations commerciales, car de nombreuses entreprises américaines se sont également retrouvées avec la perte d’un gros client comme Huawei.

Cela peut être temporairement résolu, car Microsoft a été l’un de ceux qui ont récemment obtenu une licence étendue pour faire des affaires avec l’entreprise chinoise.

Concrètement, Microsoft est désormais autorisée à exporter des « logiciels grand public » vers Huawei. Cela ne précise pas vraiment de quel logiciel il s’agit, mais il peut s’agir de Windows ou des services cloud de Microsoft.

Encore une menace

En plus de pouvoir acheter des logiciels pour ses propres employés, cela pourrait signifier que Huawei pourra de nouveau continuer à prendre en charge ou même à lancer de nouveaux appareils Windows, comme le Huawei MateBook X Pro. Cela dit, ces appareils sont encore très éloignés de l’activité mobile de Huawei et, jusqu’à présent, on n’a aucune information sur les licences de Google.

Mais, bien qu’elle voit un peu le bout du tunnel, cela pourrait vite évoluer. Les législateurs demandent au Président Trump de suspendre l’approbation des licences et de revoir les critères utilisés pour déterminer si une licence est approuvée ou refusée. Beaucoup de membres du Congrès continuent de considérer Huawei comme une menace à la sécurité nationale et estiment que ces licences minent la position du gouvernement à ce sujet.

Mots-clé : HuaweiWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.