Fermer
Réseaux sociaux

Instagram va masquer le nombre de likes pour les résidents aux États-Unis

Instagram va masquer le nombre de likes pour les résidents aux États-Unis

Instagram continue d’améliorer son expérience utilisateur, en apportant récemment des changements tels que la suppression de l’onglet « Abonné (e ») » et la promotion de la nouvelle version de l’onglet Explorer à sa place. Aujourd’hui, l’entreprise a commencé à tester l’un de ses changements les plus controversés : cacher le nombre de « j’aime ».

Si vous résidez aux États-Unis, vous remarquerez peut-être un grand changement dans l’apparence des publications sur Instagram à partir de cette semaine. En effet, Instagram mène un test sur sa plateforme en retirant le nombre de « j’aime », du moins pour certains comptes. La société a confirmé qu’elle prévoit de commencer à tester à cacher le nombre de « likes » après des tests analogues dans plusieurs autres pays. Vous ne savez pas à quoi vous attendre ? C’est assez simple.

Jusqu’à présent, Instagram a fait des tests cachés sur certains comptes dans sept pays, dont le Brésil, le Canada, le Japon et d’autres. Le changement est simple : les utilisateurs voient encore combien de personnes ont « aimé » leurs publications sur Instagram, mais cette information ne sera plus rendue publique.

Certains utilisateurs ne sont pas satisfaits de ce changement, en particulier ceux qui cherchent à obtenir le statut d’« influenceur » et d’autres qui l’ont déjà. Toute l’idée derrière ce changement est de diminuer le sentiment de pression — et de concurrence — qui existe sur la plateforme. Certains utilisateurs peuvent devenir obsédés par la recherche de « j’aime » sur les publications, en les utilisant comme une sorte de symbole de statut et de « puissance ».

La décision de commencer à tester ce changement aux États-Unis a été révélée par Adam Mosseri, PDG d’Instagram, lors d’une récente interview. Selon Mosseri, le test n’aura pas d’impact sur tous les utilisateurs, et sera visible que sur certains comptes pour commencer.

Un test pour le moment

Instagram examinera un certain nombre de choses au cours de son essai, y compris la façon dont ce changement influence la façon dont les gens interagissent sur la plateforme, l’impact sur les créateurs et plus encore. Le changement est présenté principalement comme un moyen d’avantager les jeunes utilisateurs qui peuvent ressentir la pression de chercher les « likes » plutôt que de pouvoir se concentrer sur le contenu et les amis.

Étant donné les problèmes de cyberintimidation, de contenu autodestructeur et d’augmentation des taux d’anxiété, qui ont été attribués à l’utilisation des réseaux sociaux en général et d’Instagram en particulier, il est raisonnable que l’entreprise prenne des mesures pour contrôler les aspects destructeurs de la plateforme. Mosseri a parlé d’essayer de réduire la nature compétitive d’Instagram et d’encourager l’expression de soi et les relations entre les gens. Il reste à voir dans quelle mesure cette approche peut être efficace dans un paysage des réseaux sociaux axé sur l’influence. Mais, elle pourrait potentiellement améliorer l’expérience d’utilisation du site pour de nombreuses personnes.

Mots-clé : Instagram
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.