Fermer
Smartphones

Le lancement de HTC Wildfire X marque le début de la fin d’une marque

Le lancement de HTC Wildfire X marque le début de la fin d'une marque

Le fabricant taïwanais HTC est en grande partie devenu l’ombre de lui-même depuis la vente de la majeure partie de sa division de smartphones à Google (et sans doute depuis plusieurs années). Donc, à première vue, il pourrait être un peu surprenant de voir un nouveau smartphone HTC sortir en Inde cette semaine.

Mais comme le fait remarquer XDA Developers, le HTC Wildfire X n’est pas vraiment un appareil HTC. Il est produit et vendu par InOne Smart Technology, une société qui fabrique également la gamme de smartphones de marque Lava pour le marché indien. InOne est en train de concéder une licence au nom de HTC pour son dernier smartphone.

En ce qui concerne le Wildfire X, il n’y a rien à dire d’extraordinaire. Le smartphone contient un écran LCD IPS de 6,22 pouces et d’une résolution de 1 520 x 720 pixels, un processeur MediaTek Helio P22, une batterie d’une capacité de 3 300 mAh, un port USB-C et un chargeur de 10 watts.

Le prix de départ est d’environ 140 dollars pour un modèle doté de 3 Go de RAM et de 32 Go de stockage, et environ 180 dollars pour un modèle de 4 Go/128 Go.

Un smartphone et c’est tout

Le smartphone est également le dernier exemple de téléphone disposant de fonctionnalités qui étaient auparavant disponibles sur des appareils haut de gamme. Non seulement il dispose d’un capteur d’empreintes digitales et prend en charge la charge rapide, mais le HTC Wildfire X possède également trois capteurs photo pour la caméra arrière. Elle est composée d’un capteur primaire de 12 mégapixels, d’un capteur téléobjectif de 8 mégapixels (zoom 2x) et d’un capteur de profondeur de 5 mégapixels.

Il y a aussi un capteur photo de 8 mégapixels à l’avant et le smartphone est doté d’un emplacement hybride que vous pouvez utiliser soit pour une deuxième carte SIM, soit pour une carte micro SD.

Mots-clé : HTCWildfire X
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.