Fermer
Smartphones

Le démontage du Xiaomi Mi A3 révèle que les réparations seront aisés

Presque tous les smartphones haut de gamme subissent une forme de démontage, quel quelle soit. Parfois, c’est pour découvrir ce qu’il y a à l’intérieur. D’autres, comme iFixit et JerryRigEverything, tentent de déterminer s’il est facile ou difficile de réparer l’appareil en dehors des centres de réparation agréés.

Cependant, cela peut aussi être une chance pour certaines marques de mettre en avant leur réparabilité. C’est peut-être le cas de la dernière vidéo de Xiaomi qui montre le démontage du nouveau Mi A3, tout en montrant ses composants modulaires.

Xiaomi a récemment annoncé le Mi A3, son troisième smartphone Android One d’ores et déjà disponible à la vente en France. Et, ce dernier est un modèle assez inattendu étant donné le passif de l’entreprise avec Google et Android. Cependant, ce troisième opus est très alléchant et apporte des fonctionnalités haut de gamme à une série de smartphones généralement placée dans le milieu de gamme.

Cela commence avec la configuration à triple capteur photo à l’arrière, composée d’un capteur principal de 48 mégapixels que Xiaomi n’a aucune réserve à afficher lors du démontage. En façade, on retrouve une caméra « AI » de 32 mégapixels. Et comme par magie, la firme est capable de décoller le capteur d’empreintes digitales à l’écran sans aucune difficulté.

Une réparation aisée

Les autres composants présentés dans la vidéo de Xiaomi incluent la nouvelle puce de milieu de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 665, une impressionnante batterie de 4 030 mAh et un grand haut-parleur. Tous ces éléments sont également facilement retirables à notre plus grand bonheur.

Bien sûr, cela n’est peut-être pas représentatif de la facilité avec laquelle des tiers pourront ouvrir le Xiaomi Mi A3. De toute façon, la société dispose d’outils officiels et Xiaomi n’aidera probablement pas des réparateurs non agréés.

Mots-clé : Mi A3Xiaomi
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.