Fermer
OS

Huawei veut s’en tenir au système d’exploitation de Google, Android

Huawei veut s'en tenir au système d'exploitation de Google, Android

Nous ne savons pas exactement sur quoi Huawei travaille au fond de ses laboratoires — Ark OS ou Harmony OS — mais la société a déclaré que le système d’exploitation qu’elle développe est conçu pour une utilisation industrielle plutôt que pour le remplacement direct d’Android.

C’est ce que dit l’agence de presse Xinhua, soutenue par l’État, selon laquelle un dirigeant de Huawei insiste sur le fait qu’Android continuera de fonctionner sur les smartphones de la société dans un proche avenir.

La vice-présidente de Huawei, Catherine Chen, a déclaré aux médias que le système d’exploitation — qui porte également le nom de Hongmeng — n’était « pas pour les smartphones » et comportait beaucoup plus de lignes de code qu’il n’en faudrait pour les appareils mobiles grand public.

Toutefois, les commentaires doivent être pris dans un contexte plus large : les représentants de Huawei ont déjà déclaré que le géant chinois travaillait effectivement sur un remplacement d’Android. Bien sûr, cela pourrait également être vrai, même si ce que nous appelons Hongmeng ou Ark ou Harmony OS ne l’est pas.

Une position d’attente

Si vous ne savez pas trop où va Huawei, ne vous inquiétez pas, car vous n’êtes pas seul. Tout cela se joue dans le contexte des liens tendus de Huawei avec les États-Unis, avec une situation changeant de semaine en semaine. Chen aurait déclaré que Hongmeng était en développement depuis des années — ce dont nous savions déjà — et nous avons été amenés à croire que le système d’exploitation pourrait être destiné aux ordinateurs portables et aux périphériques portables ainsi que les smartphones.

Pas vraiment, selon les derniers commentaires de Chen, qui pourraient être destinés à lisser les relations entre Huawei et Google à la lumière d’un possible assouplissement des restrictions. Les deux sociétés ont noué un partenariat solide par le passé, et il semble que Huawei préférerait de loin rester avec Android si elle en avait la possibilité.

Nous ne pouvons qu’attendre et voir ce qui se passe avec l’accès de Huawei aux logiciels américains et au système d’exploitation utilisé sur ses smartphones. Le prochain vaisseau amiral attendu de Huawei est le Huawei Mate 30 et le Huawei Mate 30 Pro, attendus courant octobre.

Mots-clé : AndroidHongmeng OSHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.